Aboiements – dresser son chien à moins japper

Chien aboiement

Les aboiements excessifs sont sans conteste un des problèmes de comportement canin les plus communs. Vos voisins vous ont peut-être déjà passé des remarques désobligeantes, ou peut-être est-ce votre propre santé mentale qui souffre des excès de votre chien!

On ne peut pas empêcher un chien de japper, et ce n’est pas un comportement qui change du tout au tout du jour au lendemain. Par contre, après la lecture de cet article, vous serez mieux équipé pour ramener la situation à un niveau acceptable pour tous.

Sommaire
Pourquoi mon chien aboie-t-il?
Solutions pour contrôler les jappements
Le collier anti-aboiement est-il une option?
Races de chien qui aboient davantage
Races de chien qui aboient peu

Pourquoi mon chien aboie-t-il?

Tous les chiens n’agissent pas pour les mêmes raisons! Il est essentiel de comprendre les causes des aboiements avant de chercher à les traiter. Elles peuvent être classées dans quelques catégories.

1) Le chien aboie par anxiété de séparation

Vous êtes une partie très importante de la vie de votre chien. Vous jouez avec lui, vous le nourrissez, vous lui offrez un toit… il est normal que votre compagnon soit bouleversé par votre départ! Les chiens qui souffrent d’anxiété de séparation sont souvent portés à aboyer en l’absence de leur maître.

Les principaux symptômes d’anxiété de séparation sont les suivants :

  • Lorsque vous quittez le domicile, le chien tente de vous suivre et gratte frénétiquement la porte pour vous suivre;
  • Son comportement change drastiquement lorsque vous vous préparez à partir;
  • Il se met à gémir, à hurler et à aboyer davantage qu’à l’habitude;
  • En votre absence, il se mutile, mange ses pattes ou ses coussinets, fait ses besoins.

Il ne faut pas banaliser ce trouble, qui affecte la santé mentale du chien et qui est en partie encouragé par vos propres comportements.

2) Le chien aboie par manque d’exercice

Certains chiens sont paresseux et se satisfont de promenades occasionnelles; par contre, d’autres ont besoin de se dépenser jusqu’à 2 ou 3 heures par jour!

Selon les besoins de votre toutou, s’il ne bouge pas assez, il pourrait se mettre à japper pour attirer votre attention ou simplement pour se défouler. Il ne suffit pas de parler d’exercice physique, car la stimulation mentale peut aussi faire des miracles pour le bien-être de votre compagnon.

3) Le chien aboie par manque de socialisation

La socialisation est une partie très importante de l’éducation de votre chiot. Permettons-nous ici un parallèle avec l’être humain.

Imaginez deux personnes. L’une d’entre elles a voyagé en solo dans une foule de pays inconnus, elle donne des conférences devant des centaines d’auditeurs, elle saute régulièrement en parachute et ne cesse d’essayer de nouvelles activités. À l’inverse, la deuxième est enfant unique et elle a toujours vécu en isolation. Elle a fait le choix de s’épanouir par des loisirs plus solitaires comme la lecture et l’astronomie.

Dans certaines situations de la vie, comme rencontrer de nouvelles personnes, il est probable que la première personne soit moins anxieuse. Sa tolérance à l’inconnu est sans doute plus élevée, ce qui lui permettra de mieux réagir dans des situations nouvelles.

C’est exactement la même chose pour un chien. S’il n’a jamais voyagé en voiture, qu’il n’a pas l’habitude de fréquenter ses congénères et que vous l’avez toujours conservé dans son « cocon », il sera anxieux plus facilement et manifestera cet inconfort en jappant.

Chien socialisation aboiement

4) Le chien aboie pour accueillir ou obtenir de l’attention

À chaque fois que Gaspard se met à japper, vous vous tournez vers lui. À chaque fois qu’il vocalise ses bienvenues à vos invités en branlant la queue, ceux-ci le couvrent de caresses et de mots doux. Comment peut-il comprendre, dans de telles circonstances, que vous détestez son comportement trop enthousiaste?

Les chiens carburent au renforcement positif. S’il aboie et qu’il sent qu’on le récompense en retour, cela se produira de plus en plus souvent.

5) Le chien aboie pour protéger son territoire

Il n’a pas besoin d’être un chien de garde féroce pour avoir un instinct territorial!

6) Le chien aboie à cause de sa génétique

Comme nous l’expliquons plus bas, certaines races de chiens (ou mélanges de races) sont simplement davantage portées que d’autres à aboyer. Il y aura certaines façons d’atténuer le comportement mais il ne faut pas s’attendre à des miracles.

Solutions pour contrôler les jappements

Maintenant que vous avez identifié les causes de ces jappements, il est temps de voir ce que vous pouvez faire pour atténuer ce comportement chez votre chien.

Certains cas seront plus difficiles à traiter que d’autres – faire appel à un éducateur canin pourrait être nécessaire si vos efforts ne portent pas leurs fruits. Par contre, les pistes de solution ci-dessous vous donneront déjà un excellent point de départ!

1) Traitez l’anxiété de séparation

Dès le plus jeune âge, il est important de ne pas faire de votre départ un « événement spécial », qui amène des attentions particulières à votre chien. Cela devrait se faire le plus naturellement possible.

Bien sûr, une fois l’anxiété installée, il existe des mesures pour traiter le comportement indésirable. Réhabiliter un chien adulte sera nettement plus difficile que le chiot. Voici quelques pistes pour vous aider :

  • Changez votre routine. Si le son des clés de votre voiture est associé à votre départ, faites cliqueter vos clés, puis allez vous asseoir devant la télé. Mettez vos chaussures, puis allez faire le repas. Ces gestes deviendront un jour anodin pour lui.
  • Faites-lui faire de l’exercice. Une bonne séance de sport avant votre départ aidera à l’apaiser.
  • Utilisez un Kong pour lui administrer son repas. Ce jouet le force à faire des efforts pour obtenir de la nourriture, ce qui stimule son esprit. Faites-le congeler avant pour allonger la tâche!
  • Apprenez-lui à aimer sa cage. Il faut en faire un milieu rassurant, où il se sentira en sécurité en votre absence.
  • Ne récompensez pas l’excitation de votre chien, à votre retour. S’il jappe ou saute partout, ignorez-le, jusqu’à ce qu’il devienne plus calme. Vous pourrez alors lui donner une récompense ou des caresses.
  • Discutez avec un professionnel. L’éducateur canin pourra vous donner des conseils plus personnalisés, et le vétérinaire pourrait prescrire à votre animal de la médication pour alléger l’anxiété.

2) Offrez à votre animal davantage d’occasions de se dépenser

Dans notre quotidien chargé, on manque parfois de temps pour permettre à son chien de brûler son énergie. Pourtant, cela aura des effets hautement bénéfiques sur son comportement.

Outre sa (ou ses) promenade quotidienne, voici quelques idées pour le divertir :

  • Achetez un bol interactif. Ce sont des « casse-têtes » qui demandent au chien d’utiliser ses méninges pour parvenir à manger son repas. Ils existent en plusieurs niveaux de difficulté – tous trouveront leur compte!
  • Essayez un lanceur automatique de balles. C’est assez dispendieux, mais cela vous permettra de lire tranquillement sur le patio pendant que toutou s’amuse comme un déchaîné.
  • Explorez de nouveaux sports. Le canicross et le ski joering, parfaits pour les chiens qui tirent, pourraient vous procurer une belle décharge d’adrénaline.
  • Engagez un promeneur de chien. Si vous êtes absent toute la journée, cela pourrait en plus permettre de scinder une longue période de solitude en deux parties.
  • Utilisez un Kong pour lui administrer son repas. Ce jouet le force à faire des efforts pour obtenir de la nourriture, ce qui stimule son esprit. Faites-le congeler avant pour allonger la tâche!

3) Socialisez votre chien lorsqu’il est jeune… si possible

Si votre compagnon grandit encore, notre article sur la socialisation du chiot est un excellent point de départ pour forger son comportement afin de le rendre plus téméraire et calme.

Que faire s’il est maintenant adulte? Il pourrait être nécessaire de faire appel à un éducateur pour vous donner un coup de main. Vous pouvez également consulter cet article de Ouafmag, qui vous donne quelques belles astuces sur le sujet.

4) Récompensez le calme plutôt que l’excitation

Si votre chien aboie tant lorsque des gens arrivent à la maison, c’est peut-être parce qu’on lui a appris que le fait de japper allait lui attirer des caresses, plein de bisous ou, au minimum, des invectives de votre part. Quand pitou s’ennuie terriblement, c’est déjà mieux que rien!

En rentrant à la maison, s’il aboie ou saute sur vous, il est important de ne pas le regarder et de ne pas le toucher. Il doit comprendre que son comportement ne lui rapporte rien. Ensuite, lorsqu’il redevient calme (ou s’il l’était déjà), vous pouvez le récompenser. L’association positive finira par se faire.

Vous pouvez aussi lui offrir un os à ronger lorsque vous savez que vous aurez de la visite. Mieux vaut mettre les chances de votre côté en tentant de lui occuper l’esprit!

5) Comprenez et encadrez le chien territorial

Les gens qui accueillent un chien sélectionné pour la garde ont parfois une surprise lorsque celui-ci démontre des signes d’agressivité et qu’il vocalise sa protection davantage qu’ils le voudraient. Heureusement, votre compagnon peut apprendre à protéger la maison de façon moins bruyante.

Tout d’abord, il est primordial que votre chien comprenne bien les ordres de base comme assis, couché ainsi que le rappel. Cela vous donnera les outils de base pour le contrôler lorsque des visiteurs se pointent. Il doit sentir que vous êtes la personne dominante dans la maison – ce qui n’est pas incompatible avec le respect de votre animal, on le rappelle.

Lorsqu’il aboie de façon menaçante, utilisez un « non » ferme, sans crier, sans chercher à le rassurer. Des amis pourraient vous aider à simuler des situations de visite à la maison. Bien entendu, selon la gravité du cas, ne négligez pas de faire appel à un professionnel.

chien-de-garde-qui-aboie

Le collier anti-aboiement est-il une option?

Nombreux sont les éducateurs canins qui s’opposent à un tel outil. Au Québec, on mentionnera notamment les témoignages de Michel Lacasse (Éducation canine des Quatres pattes) et Dorothée Pasturel Pâris (De Main De Maître), qui remettent en question le caractère « magique » qu’on attribue à ces solutions.

Le collier anti-aboiement met en péril le bien-être du chien et peut avoir plusieurs effets collatéraux :

La peur : Les chiens qui souffrent d’anxiété peuvent voir leur trouble s’aggraver s’ils sont corrigés de cette façon. Ils peuvent également se mettre à craindre leur maître si le collier est utilisé en leur présence.

Mauvaises associations : Si votre chien jappe en la présence de visiteurs et que le jet de son collier se déclenche, il pourrait croire que ce sont les visiteurs qui causent sa correction. Il risque alors de développer d’autres comportements négatifs comme grogner ou montrer les dents.

Mutilation ou destruction : Les chiens qui expriment leur mal-être par les aboiements, notamment en l’absence de leur maître, chercheront une autre façon de le canaliser. Cela pourrait se manifester par des léchages importants, par la destruction du mobilier ou par des déjections sur leur lieu de vie.

Même la fiabilité de ces colliers laisse à désirer. Certains d’entre eux peuvent réagir aux sons ambiants ou même vibrer lorsque votre chien mange, ce qui ne ferait que confondre davantage votre compagnon.

Races de chien qui aboient davantage

Accueillir un chien en appartement implique que les voisins seront exposés à ses aboiements intempestifs. La sélection du type de chien ne fait pas foi de tout, mais elle aura une forte influence sur le résultat final.

Les chiens de type terrier, par exemple, sont reconnus comme les champions du jappement. À l’époque chargés de la dératisation des terres de leurs maîtres, ceux-ci pourchassaient les petits rongeurs jusqu’au fond de leur terrier. La terre s’effondrant parfois sur eux, ils devaient aboyer avec enthousiasme pour alerter leurs maîtres et échapper à l’enterrement! Ce trait a traversé les lignées même si les terriers d’aujourd’hui vivent souvent à l’intérieur. Les chiens d’alerte, utilisés pour signaler la présence d’intrus, sont aussi à surveiller.

Voici un top 15 des chiens les plus aboyeurs :

Beagle en course
Le beagle risque de tester votre patience avec ses aboiements.

Races de chien qui aboient peu

Si le dressage n’est pas votre fort, il est possible de vous en sortir en adoptant un chien reconnu pour ne pas japper beaucoup.

En règle générale, les gros chiens sont moins bruyants que les petits chiens. Avec leur taille imposante, ils ne sentent pas nécessairement le besoin d’impressionner les autres! Les lévriers sont aussi reconnus pour être relativement silencieux, sous réserve qu’on réponde à leurs besoins très élevés en dépense énergétique!

Voici un top 15 des races les plus « silencieuses » :

Terre-neuve brun elevage
Difficile de faire plus calme que ce gros nounours!

Lors de la sélection du chiot, mieux vaut en prendre un qui ne semble pas trop effrayé et qui se laisse prendre facilement. Regarder la personnalité de ses parents aidera aussi à prédire comment il se comportera plus tard.

En conclusion, les chiots vendus dans les animaleries ont souvent été élevés dans des conditions pitoyables, dans une usine à chiots. Il n’est pas recommandé de traiter avec ces commerçants.

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédit photo
1) Image libre
2) Image libre
3) Image libre
4) Jeff Pearce sur Flickr, CC BY 2.0
5) Peter Ludes sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *