West highland white terrier

Appréciation des lecteurs

 

Informations générales sur la race

Faits divers

  • C’est un avide creuseur qui déplaira probablement aux amateurs de jardinage.
  • La cohabitation avec un rat serait utopique; le westie est un chasseur de vermine avec un instinct presque incontrôlable.

 

L’origine du west highland white terrier

Il partage des origines communes avec le scottish terrier, le dandie dinmont terrier, le skye terrier et le cairn terrier. Il est issu de l’Écosse, où les gens s’en servent à l’époque pour la chasse à la vermine, aux renards et aux blaireaux.

L’histoire raconte qu’au 19e siècle, le colonel Malcolm, qui chassait souvent avec ses terriers, aurait abattu son chien par erreur en le confondant avec une proie. En proie au chagrin et déterminé à ce qu’un tel accident ne se reproduise plus, il décida de ne sélectionner que des westies blancs afin qu’ils se distinguent plus facilement dans l’obscurité.

La race est officiellement reconnue par le Kennel Club of England en 1906.

L’alimentation du west highland white terrier

Même s’il n’est pas un gros mangeur, ce chien peut parfois faire la fine bouche. Il serait facile de vous laisser convaincre par ses charmes et de lui offrir vos restes de tables, mais tentez de ne pas créer de mauvaises habitudes qu’il serait difficile de défaire par la suite.

L’alimentation sèche est préférable à l’alimentation humide. Les croquettes aident notamment à empêcher l’accumulation de tartre.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’alimentation d’un chien

Les aliments toxiques pour les chiens
Quels aliments mon chien peut-il manger?
Mon chien ne boit pas assez d’eau

Chiot westie

Le caractère du west highland white terrier

C’est un chien courageux et parfois un peu têtu. Il n’est pas toujours facile à gérer mais il est loin d’avoir mauvais caractère! Avec son tempérament joueur et vif, il apportera bien du divertissement à votre petite famille. Il s’entend très bien avec les enfants tant que ceux-ci lui démontrent du respect.

Le westie peut vivre avec des chats et des chiens. Par contre, deux mâles non castrés pourraient entrer en conflit très rapidement. La cohabitation avec les petits animaux est déconseillée car ceux-ci seront vus comme des proies. Il risque d’aboyer en présence d’étrangers mais il peut se montrer sociable à leur égard, surtout s’il est bien éduqué.

Enfin, c’est un chien qui est capable de passer ses journées seul si vous lui offrez suffisamment de divertissement et qu’il peut se dégourdir à votre retour. Il est affectueux mais ce n’est pas un compagnon qui est « dépendant » de vous.

L’activité physique du west highland white terrier

C’est un compagnon versatile qui peut participer à une foule d’activités. En plus de la promenade, il appréciera l’agilité, les jeux de balle, les jeux d’obéissance et parfois même la nage. Dans ce dernier cas, la veste de flottaison est nécessaire pour protéger votre chien de la noyade accidentelle.

Lisez aussi : 

9 activités sportives à faire avec son chien

La santé du west highland white terrier

Malgré sa longévité enviable, il est sujet à diverses maladies héréditaires ou plus communes chez la race. Il ne faut pas paniquer, mais plutôt garder l’œil ouvert afin de faciliter la prévention ou le traitement de celles-ci. Voici la liste des problèmes de santé les plus communs :

Pour maximiser les chances d’accueilir un westie en bonne santé, il est important que l’éleveur sélectionné teste ses chiens reproducteurs pour dépister les maladies héréditaires et offre une garantie de santé sur ses chiots. Tenez-vous loin des usines à chiot et faites aussi preuve de scepticisme si on vous offre un chien de race à un prix anormalement faible.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur la santé d’un chien
Prendre soin d’un chien âgé

Chien westie dans la neige

L’éducation du west highland white terrier

C’est un compagnon intelligent qui apprend rapidement. Le renforcement positif sera la clé de son dressage : votre westie préfère agir dans son propre intérêt plutôt que dans le vôtre! Soyez constant, ferme et juste et vous viendrez à bout de son entêtement.

La socialisation est une autre partie très importante de l’éducation. Exposez-le à des chiens, à des chats et à des étrangers dès son jeune âge pour qu’il devienne plus tolérant. Aussi, exposez-le à différents bruits et environnements (marche urbaine, voyage en voiture, etc) pour réduire son anxiété dans le futur.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’éducation d’un chien

Comment éduquer un chiot
Agressivité chez le chien
Mon chien aboie tout le temps
Mon chien tire en laisse

Le toilettage et l’entretien du west highland white terrier

Il est souvent préférable de confier le toilettage de son westie à un professionnel. Il perd très peu son poil et on recommande de ne pas le tondre pour ne pas en affecter la tenue.

L’épilation par le toiletteur se fera environ aux 3 mois. Le bain ne sera donné que de façon exceptionnelle; on préférera le brossage (au moins une fois par semaine) pour retirer les saletés de la robe. Un peu de poudre de craie peut être utilisée afin de blanchir le poil.

Entretenez les griffes au besoin, lorsque vous les entendez claquer sur le parquet. Inspectez et nettoyez les oreilles à chaque semaine afin d’éviter le développement d’infections, et faites de même pour les yeux. Brossez ses dents de 2 à 3 fois par semaine pour limiter les risques de maladies buccodentaires qui affectent les petits chiens dans une plus grande proportion.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur le toilettage d’un chien

Races de chiens similaires

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédit photos
1) Antonio Villascusa sur Wikimedia Commons, CC BY 3.0
2) Lucie Tylova de Westieinfo.com, CC BY-SA 3.0
3) Thomas Schmidt sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0