Le shar-peï

Sharpei noir

Appréciation des lecteurs

Le shar-peï
5 (100%) 2 votes

 

Informations générales sur la race

Faits divers

  • En Amérique du Nord, c’est une des races « exotiques » les plus populaires.
  • Comme il fut longtemps utilisé comme chien de combat, il a gardé en lui une certaine agressivité, ce qui peut compliquer son éducation.
  • Avec le chow-chow, c’est un des rares chiens à la langue noire!
  • Son museau court en fait une cible idéale pour les coups de chaleur en été. C’est aussi un ronfleur invétéré et il a peu d’endurance cardiovasculaire.
  • Les spécimens peuvent être séparés en deux types : chinois ou américain, chacun ayant une physionomie légèrement différente.

 

L’origine du shar-peï

La race est originaire des provinces du sud de la Chine. Alors que certains historiens avancent que ces chiens sont très anciens, on retrouve peu de preuves à cet effet. Des statues de la dynastie chinoise Han, par exemple, ont été construites 200 ans avant Jésus-Christ, mais elles pourraient aussi représenter un chow-chow ou un carlin.

À l’époque, la classe paysanne utilise le Shar-Peï pour la garde ainsi que la chasse : c’est un chien rustique très répandu. Puis, la popularité des combats canins s’envole et on commence à les sélectionner pour les rendre plus robustes et plus agressifs, y compris des crocs incurvés et des yeux enfoncés dans les plis du visage.

Au 19e siècle, par contre, des races plus puissantes viennent le détrôner dans l’arène et il passe près de l’extinction. Avec la montée du régime communiste, au milieu du 20e siècle, l’ensemble des races canines souffrent des taxes imposées sur la vente de chiens, ce qui force les éleveurs locaux à mener une campagne de presse pour convaincre les Nord-Américains d’en importer et ainsi sauver la race.

L’alimentation du shar-peï

La mâchoire très courte l’empêche de mâcher les aliments adéquatement, ce qui rend sa digestion plus difficile. Il est recommandé de toujours offrir deux repas par jour au chien adulte (ou trois repas jusqu’à l’âge de 6 mois).

C’est un excellent acteur, qui n’hésitera pas à quémander de la nourriture s’il vous sent prompt à céder à ses supplications. Il prend aussi du poids très rapidement si vous le suralimentez ou lui offrez des friandises.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’alimentation d’un chien

Les aliments toxiques pour les chiens
Quels aliments mon chien peut-il manger?
Mon chien ne boit pas assez d’eau

Chien chinois sharpei adulte

Le tempérament du shar-peï

C’est un chien qui éprouve une loyauté sans bornes à l’égard de son maître. Les familles l’apprécient car il est doux, calme et qu’il fait preuve de patience envers les enfants. Il a également besoin de beaucoup d’affection et d’attention; sinon, il pourrait se sentir malheureux et développer des troubles de comportement.

Il est à la fois territorial et protecteur, ce qui cause certaines difficultés avec les étrangers. Ce n’est pas tout le monde qui entre dans ses grâces! Il s’entend plutôt bien avec les autres animaux mais il peut avoir envie de se bagarrer si les autres chiens cherchent à le provoquer.

L’activité physique du shar-peï

Il est important de lui offrir quelques promenades chaque jour pour satisfaire ses besoins en activités. Il ne peut pas jogger très longtemps, à cause d’un museau qui handicape sa respiration, mais il aime aussi rapporter les objets et faire des jeux de pistage. Comme il a un fort instinct de chasse, faites attention à bien clôturer votre cour arrière si vous le laissez dehors : sinon, il pourrait suivre des odeurs affriolantes et s’enfuir!

Lisez aussi : 

9 activités sportives à faire avec son chien

La santé du shar-peï

Même si le sharpei a une longévité assez enviable, sa morphologie particulière engendre des visites fréquentes chez le vétérinaire. Les plis de sa peau, par exemple, sont une source d’infections assez importante! Il est important d’être conscientisé aux maladies héréditaires et autres troubles de santé les plus communs afin de mieux les dépister et les traiter. En voici une liste non-exhaustive:

Ayez une bonne discussion avec un éleveur avant d’adopter un de ces chiens afin de voir si la race vous convient, malgré ces difficultés de santé. Une fois le chiot à la maison, ne négligez en aucun cas les suivis vétérinaires et inspectez régulièrement par vous-même votre chien pour dépister les infections les plus communes.

Pour améliorer vos chances d’accueillir un chiot en santé, tenez-vous loin des usines à chiot et des sites d’annonces classées. Optez pour un éleveur responsable qui dépiste les principales maladies héréditaires chez ses chiens reproducteur, qui peut vous présenter les résultats des tests de santé et qui offre une garantie de santé solide.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur la santé d’un chien
Prendre soin d’un chien âgé

L’éducation du shar-peï

Pour vaincre son entêtement, il faudra que le maître fasse preuve de fermeté et lui fasse savoir qui est « le chef de la meute ». Le dressage devra aussi être juste afin de respecter la sensibilité de la race : préférez le renforcement positif à des punitions non méritées.

La socialisation doit être réalisée de façon précoce et continuer tout au long de sa vie. En le mettant en contact avec des inconnus et d’autres animaux, il aura meilleur caractère avec eux. Tâchez aussi de l’exposer à divers environnements et bruits, en plus de l’emmener en voiture se promener, afin qu’il adopte un comportement moins peureux à l’âge adulte.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’éducation d’un chien

Comment éduquer un chiot
Agressivité chez le chien
Mon chien aboie tout le temps
Mon chien tire en laisse

Sharpei chiots

Le toilettage et l’entretien du shar-peï

Pour entretenir son poil court, un massage hebdomadaire avec un gant de caoutchouc devrait suffire. Le bain devrait être limité à une fois aux trois mois pour ne pas irriter sa peau sensible.

Il est important de nettoyer ses plis de peau de façon régulière pour retirer la saleté et empêcher qu’elle provoque des infections. Par la suite, asséchez-les attentivement! Il faut aussi surveiller les oreilles et les nettoyer chaque semaine pour empêcher les otites, brosser ses dents de deux à trois fois par semaine pour limiter l’accumulation de tartre et entretenir ses griffes au besoin.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur le toilettage d’un chien

Races de chiens similaires

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédits photo
1) PILOU08 sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
2) Canis-candie sur http://www.sandhaut.info, CC BY-SA 2.5
3) Wrinkle sur Wikimedia Commons, image libre

4 réflexions au sujet de « Le shar-peï »

  1. bonjour,
    j’ai un sharpei de 2 ans que j’ai acquis à l’age de deux mois. Il adore les balades et lorsqu’il me voit prendre son harnais il comprend que l’on va sortir.
    Or, il m’est impossible de lui mettre ce harnais ou collier, car à chaque fois il fuit.
    Pouvez vous me donner un conseil d’éducation afin qu’il ne se sauve pas dès que je dois lui mettre. Merci d’avance

  2. Nous en avons recueilli un à la spa en novembre. Nous n’avions pas de volonté spécifiques sur une race ou une autre. Nous nous sommes laissés guidés par le “coup de cœur” et les conseils du personnel spa, et nous avons adopté Genesis, un beau sharpei mâle noir. Il est adorable. D’une douceur infinie et en toute circonstances sauf si un intrus tente de s’introduire chez nous. Sa voix suffit à faire fuir les indésirables.
    Il est très attaché à son maître et déteste être seul.
    Un amour avec les enfants
    Sociable avec les autres chiens ( pas trop avec les chats….)
    Très bon comédien.

  3. ouff il fait presque peur je ne sais pas si j’aurais le courage d’accueillir ce chien chez moi

    1. Bonsoir
      Vous avez tort c’est un chien hors commun intelligent sensible dévoué il se mérite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *