Le chesapeake bay retriever

Chesapeake bay retriever

Faits divers

  • C’est un compagnon qui a besoin de beaucoup d’exercice et de passer du temps à l’extérieur. L’accès à un lac ou une piscine serait encore plus apprécié!
  • C’est un chien au comportement parfois difficile à gérer. Il n’est pas recommandé pour celui qui n’a jamais eu de chien.
  • Territorial, dominant et parfois agressif, il n’est pas à confondre avec les variétés de retrievers plus douces – comme le golden retriever, par exemple.

Appréciation des lecteurs

Le chesapeake bay retriever
4.3 (85%) 4 votes

 

Caractéristiques de la race

 

En résumé

Premier chien: (3,0 / 5)
Affection: (4,0 / 5)
Docilité: (3,0 / 5)
Jeu: (4,0 / 5)
Tolérance à la solitude: (3,0 / 5)
Besoin d’exercice: (4,0 / 5)
Enfants: (3 / 5)
Autres animaux: (3 / 5)
Tendance à l’aboiement: (3 / 5)
Éducabilité: (3 / 5)
Appartement: (1 / 5)
Simplicité du toilettage: (5 / 5)

Les notes sont données sur une échelle de 1 à 5, 5 signifiant que cette caractéristique est très présente chez le chien. Le caractère réel peut varier d’un chien à l’autre.

L’origine du chesapeake bay retriever

Ce sont deux chiens de Terre-Neuve, Sailor et Canton, qui ont démarré les lignées de ce retriever. Censés être expédiés en Angleterre, ils sont sauvés par l’américain George Law lors d’un naufrage en 1807. Ils sont alors cédés à des habitants du Maryland.

Reconnus pour leurs habiletés exceptionnelles à la chasse au canard, les deux chiens transmettent ces habiletés à leur descendance. 70 ans plus tard, en 1877, les descendants des deux lignées sont réunies lors du Poultry & Fanciers Association show de Baltimore et, face à de très grandes ressemblances, on définit un standard de race commun aux deux souches. Le Chesapeake Bay Ducking Dog est né.

L’alimentation du chesapeake bay retriever

Il est nécessaire de nourrir son chessie en deux repas pour éviter les risques de torsions de l’estomac. Limitez aussi l’activité physique une heure avant et une heure après le repas et consultez nos autres recommandations pour ne pas mettre sa santé en danger.

Bien entendu, adaptez les portions au niveau d’activité physique de votre compagnon. Discutez avec votre vétérinaire pour vous aider à choisir la bonne sorte de nourriture pour chien – certaines croquettes ne contiennent pas les nutriments nécessaires à sa croissance. Dans certains cas, les formules avec une supplémentation pour les articulations peuvent être considérées.

Nourrissez le chiot de trois à quatre fois par jour, puis passez à deux repas lorsque celui-ci franchira la barre des six mois. Il est aussi préférable de ne pas le laisser se gaver entre les repas car cela pourrait nuire à la gestion de son poids. Retirez sa gamelle mais permettez-lui en tout temps d’accéder à de l’eau fraîche.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’alimentation d’un chien

Les aliments toxiques pour les chiens
Quels aliments mon chien peut-il manger?
Mon chien ne boit pas assez d’eau

Chien chesapeake dans l herbe

Le caractère du chesapeake bay retriever

C’est un chien calme et joyeux qui peut se montrer affectueux envers la famille. Il a tout de même un certain caractère : il est têtu, peut se montrer dominant et il est assez protecteur. Il n’est pas très aimable avec les étrangers, surtout s’il n’a pas été éduqué en conséquence.

Ses instincts de chasse en font un mauvais candidat pour la cohabitation avec d’autres animaux, même les chats. Quant aux autres chiens, il y a risque de conflits territoriaux mais ce n’est pas toujours le cas.

Enfin, c’est un chien doux avec les enfants. Il peut se montrer possessif avec les jouets et se mettre en retrait si on l’importune, mais les enfants respectueux d’un certain âge sauront atteindre son cœur.

L’activité physique du chesapeake bay retriever

Ayant été élevé comme un chien de travail, il a besoin d’être stimulé et de se sentir utile pour ne pas devenir destructeur. Plusieurs options s’offrent à vous : la chasse, des jeux exigeants physiquement comme le frisbee, des casse-têtes, de l’agilité… sinon, tentez de lui offrir au moins une heure de promenade.

La nage est une activité qu’il apprécie beaucoup. Par contre, ne négligez pas le port de la ceinture de sauvetage pour chien afin d’éviter les incidents fâcheux.

Lisez aussi : 

9 activités sportives à faire avec son chien

La santé du chesapeake bay retriever

Malgré une bonne santé générale, ce chien est lui aussi à risque de souffrir de différents troubles de santé congénitaux. Il est important de les connaître afin d’en détecter plus rapidement les symptômes et réagir en conséquence. Voici les maladies et pathologies les plus communes :

Pour améliorer vos chances d’accueillir un chiot en santé, tenez-vous loin des usines à chiot et faites attention aux sites d’annonces classées. Il est préférable de traiter avec un éleveur responsable qui teste ses chiens contre les maladies héréditaires et qui peut vous présenter les résultats de ces tests. Il devrait aussi vous proposer une garantie de santé solide, souvent de 2 ans.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur la santé d’un chien
Prendre soin d’un chien âgé
Gérer la croissance rapide d’un chien

Retriever de la baie de chesapeake brun

L’éducation du chesapeake bay retriever

Face à son entêtement, il est essentiel de faire preuve de fermeté et de constance lors du dressage. Ne laissez jamais glisser un mauvais comportement, sous peine de vous battre pendant plusieurs semaines pour l’effacer. Soulignez les bons coups avec du renforcement positif et réprimandez verbalement votre retriever si nécessaire.

La socialisation en bas âge est essentielle pour rendre ce chien plus à l’aide en présence d’autres chiens, chats et d’étrangers. Permettez-lui aussi de découvrir différents environnements, bruits et situations (voyage en voiture, par exemple) très jeune pour limiter son anxiété.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’éducation d’un chien

Comment éduquer un chiot
Agressivité chez le chien
Mon chien aboie tout le temps
Mon chien tire en laisse

Le toilettage et l’entretien du chesapeake bay retriever

Comme il perd beaucoup de poils, il est important de le brosser en profondeur au moins une fois par semaine. Cela permettra de retirer les poils morts, de distribuer les huiles de son pelage et d’empêcher la formation de nœuds. Évitez les bains lorsque possible, sauf lors de la mue, où le bain peut aider à faciliter le changement de poils.

Entretenez ses griffes au besoin, lorsque vous les entendez frapper le parquet. Inspectez et nettoyez ses oreilles une fois par semaine pour éviter les infections, et inspectez ses yeux par la même occasion. Enfin, brossez ses dents au moins deux fois par semaine pour limiter l’accumulation de tartre qui cause les maladies buccodentaires comme la gingivite.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur le toilettage d’un chien

Liens utiles

Club canadien: https://www.cbrcc.ca/

Club français: https://www.retrieverclubdefrance.com/

Races de chiens similaires

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédit photo
1) Nevilley sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
2) Keith Rousseau sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
3) Pleple2000 sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *