La maladie de Von Willebrand

Rottweiler maladie von willebrandLa maladie de Von Willebrand est un trouble hémorragique qui affecte particulièrement certaines races de chiens. À cause de la mauvaise synthèse d’une glycoprotéine plasmatique du nom de facteur de Von Willebrand, les plaies se referment plus difficilement en cas de blessure et il se produit également des hémorragies des muqueuses chez votre compagnon.

Cette condition rend dangereuses certaines interventions vétérinaires telles que les traitements anti-inflammatoires et les injections intramusculaires (encore une fois, risque hémorragique).

Trois types

La maladie se décline en trois types. Selon le Club Québécois du Bouvier Bernois, le type I est assez peu sévère et ne provoque que des saignements spontanés peu fréquents. À l’autre bout du spectre, le type III provoque l’arrêt complet de la synthèse du fVW, provoquant la mortalité en bas âge de plusieurs spécimens touchés.

Dans cet article, nous traiterons de la maladie de Von Willebrand de type I car c’est de loin la plus commune. Voici toutefois les races qui sont principalement à risque d’être affectées par les autres types :

Type II

Type III

Les causes de la maladie de Von Willebrand

C’est une maladie qui se transmet génétiquement : le chiot reçoit un gène déficient de la part des deux parents (qui pouvaient être atteints ou simplement porteurs du gène).

Bien évidemment, comme spécifié plus tôt, certaines races sont plus à risque que d’autres de développer la maladie de Von Willebrand. Parmi celles-ci, il faut aussi citer le caniche, le doberman (à hauteur de 25% selon certaines statistiques), l’airedale-terrier, le bouvier bernois, le coton de tuléar, le manchester terrier, le welsh corgi pembroke ainsi que le pinscher allemand.

Les symptômes de la maladie de Von Willebrand

Les symptômes peuvent prendre les formes suivantes :

  • Hémorragies au niveau des muqueuses;
  • Saignements du nez et des gencives;
  • Saignements anormaux lors d’une blessure ou d’une intervention médicale;
  • Présence de sang dans les selles ou dans l’urine du chien.

Comment traiter la maladie de Von Willebrand?

Il n’existe aucun moyen de guérir cette condition : vous chercherez plutôt à en réduire les effets par le biais de traitements adaptés et d’une surveillance accrue de l’état de votre chien.

La première étape du traitement passera par un diagnostic chez votre vétérinaire. Des tests spécifiques sont conçus pour distinguer les trois types de maladie, ce qui permettra d’évaluer la marche à suivre par la suite.

Lors d’une hémorragie, des transfusions de plasma frais ou congelé pourront être faites par votre vétérinaire pour stopper la fuite du sang. Certains traitements permettent aussi de réduire les saignements dans la vie de tous les jours et lorsque vous détectez une plaie mineure, vous pourrez tenter de stopper le saignement par vous-même en appliquant une pression prolongée sur la plaie à l’aide d’un bandage stérile.

En conclusion, si votre chien est atteint ou qu’il est porteur asymptomatique du gène, il ne doit pas se reproduire pour empêcher que ses lignées souffrent du même problème.

 

Note : Nos articles sur la santé animale ne remplacent en aucun cas l’expertise ou le diagnostic d’un vétérinaire. Ils ont pour but de vulgariser l’information médicale et de vous aider à faire des choix responsables et mieux comprendre les implications de chaque trouble de santé.

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédits photo
1) fro3enfire sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

Races de chiens en vedette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *