Le setter anglais

Chiot setter anglais triste

Appréciation des lecteurs

Le setter anglais
3 (60%) 2 votes

 

Faits divers

  • C’est un chien qui peut devenir un aboyeur intempestif si vous ne l’éduquez pas bien dès le jeune âge.
  • Son tempérament de chasseur peut l’amener à fuguer : si vous le laissez dehors, assurez-vous de bien installer votre clôture! Il est très bon pour creuser et sauter.
  • À cause de sa grande beauté, certains éleveurs mettent l’emphase sur les qualités d’exposition plutôt que sur l’instinct de chasse. Si vous voulez l’entraîner dans votre passion, assurez-vous de traiter avec un éleveur qui respecte la nature de la race!

 

L’origine du setter anglais

Cela fait plus de 400 ans que les Anglais utilisent ce genre de chiens pour la chasse. Ils seraient sans doute issus de croisements entre divers types de chiens, notamment les pointers et les cockers, bien que les parents exacts ne soient pas documentés.

C’est vers le 19e siècle que la version « moderne » de la race commence à être sélectionnée de façon plus attentive. C’est un gentilhomme du nom d’Edward Laverack qui achète les deux premiers spécimens, Ponto et Old Moll. Son objectif est d’améliorer le caractère de la race en la rendant plus affectueuse et douce.

Un peu plus tard, un autre anglais du nom de R.L. Purcell Llewellin achète ce type de chien et se met en tête d’améliorer leur performance à la chasse, notamment en le croisant avec le gordon setter. Le « conflit » entre les passionnés d’expositions et les chasseurs fait qu’on peut retrouver de petites différences entre ces deux types de spécimens, issus de lignées différentes.

L’alimentation du setter anglais

La prise de poids survient assez facilement chez le setter anglais : tâchez donc de bien contrôler ses portions et de ne pas offrir de restants de table.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’alimentation d’un chien

Les aliments toxiques pour les chiens
Quels aliments mon chien peut-il manger?
Mon chien ne boit pas assez d’eau

Setter anglais noir et blanc

Le caractère du setter anglais

C’est un compagnon fidèle au tempérament affectueux, enjoué et doux. Il est assez excité et ne se satisfera pas d’un maître de type « patate de salon » ou absent. D’ailleurs, il peut souffrir d’anxiété de séparation si vous le laissez seul pendant trop longtemps.

Évidemment, comme c’est un chien de chasse, il adore passer du temps en nature et il peut s’échapper de la cour arrière s’il n’est pas tenu en laisse et si son espace n’est pas clôturé de façon très sécuritaire.

S’entendant bien avec les enfants, les autres chiens et même les chats, c’est un animal qui s’intègre merveilleusement bien à la famille. Il peut japper pour vous avertir de la présence d’inconnus mais il sait se contrôler lorsqu’il a été introduit à ces derniers.

L’activité physique du setter anglais

C’est un chien qui a besoin de stimulation, mais il est très ouvert aux différentes activités que vous avez à proposer! Que ce soit de l’agilité, de l’obéissance, des promenades au parc, du jogging, des jeux à rapporter ou une séance de chasse en plein air (c’est un excellent chien d’arrêt), il sera là pour vous.

Lisez aussi : 

9 activités sportives à faire avec son chien

La santé du setter anglais

C’est une race qui a relativement peu de problèmes de santé reconnus, mais il est important de garder l’œil ouvert! Voici les maladies ou malformations héréditaires les plus fréquentes :

Pour limiter les risques de santé chez votre animal, faites affaire avec un éleveur fiable qui teste ses reproducteurs contre les maladies héréditaires les plus communes. Restez-loin des usines à chiot et méfiez-vous des annonces classées, spécialement si le chiot est vendu à un prix anormalement faible.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur la santé d’un chien
Prendre soin d’un chien âgé

L’éducation du setter anglais

Ce n’est pas le chien le plus facile à dresser! Il a besoin d’une éducation ferme avec douceur et justesse, ainsi que d’un maitre qui connait les bases de la pensée canine. Si vous l’entraînez pour la chasse, une maîtrise des commandes principales sera nécessaire.

L’apprentissage de la propreté peut être un peu ardu. Consultez notre guide pour vous aider dans cette tâche.

Ne négligez pas la socialisation lors des premiers mois de vie afin de l’habituer à une foule de situations de la vie commune : fréquenter des chats, d’autres chiens, entendre des bruits, se faire caresser par des inconnus… cela améliorera son tempérament.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’éducation d’un chien

Comment éduquer un chiot
Agressivité chez le chien
Mon chien aboie tout le temps
Mon chien tire en laisse

English setter noir et orange

Le toilettage et l’entretien du setter anglais

Pour prendre soin de sa robe si charmante, tâchez de le brosser au moins trois fois par semaine. L’utilisation d’un peigne peut aussi vous aider à diminuer les risques de nœuds. Un bain aux six semaines est le bienvenu, mais ne le donnez pas trop souvent pour ne pas abîmer la protection naturelle de la peau.

Nettoyez ses oreilles à chaque semaine, brossez ses dents deux à trois fois chaque semaine et entretenez ses griffes au besoin, lorsqu’elles commencent à claquer sur le plancher. Les oreilles sont particulièrement importantes : leur forme peut favoriser l’apparition d’otites si elles ne sont pas entretenues.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur le toilettage d’un chien

Races de chiens similaires

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédits photo
1) Yentl sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
2) Lilly M. sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
3) Andy Armstrong sur Flickr, CC BY-SA 2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *