L’apprentissage de la propreté

Chien propreteLors des premiers temps, la propreté du chiot est un rêve qui semble inaccessible pour son maître. La vessie d’un canidé de deux mois ne peut pas survivre plus de deux ou trois heures sans pouvoir se vider! Il faut des efforts et du temps pour inculquer la propreté.

L’instinct de propreté

Quelques règles de base sont ancrées dans l’instinct canin :

  • Je ne peux pas faire mes besoins près du lieu où je dors.
  • Je ne peux pas faire mes besoins là où je mange.

La première règle explique pourquoi certains maîtres utilisent la cage pour enseigner la propreté à un chiot : comme il y dormira, il apprend à se retenir lorsqu’il est enfermé dans la cage. Cet accessoire peut être très utile pour réussir votre éducation.

L’arrivée du chiot à la maison

Commencez l’apprentissage dès l’arrivée du chiot à la maison : à huit semaines, il est déjà prêt à apprendre et à chercher à vous plaire!

Il est important d’établir chez vous un coin toilette, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. En se soulageant, le chiot libère des phéromones dans ses déjections, ce qui permet de « marquer son territoire ». En revenant toujours au même endroit, il comprendra que c’est là où il doit faire ses besoins et les autres chiens devraient comprendre que les lieux lui appartiennent.

S’il fait ses besoins à l’intérieur, utilisez une couche épaisse de papier journal et laissez toujours du papier propre une fois qu’il s’est libéré. L’endroit doit rester attirant pour lui!

Comprendre la routine d’un chiot

En général, il existe quelques moments-clés auxquels un chiot sentira le besoin de se laisser aller :

  • Le matin
  • Après avoir fait une sieste
  • En sortant de sa cage
  • Après avoir mangé
  • Le soir
  • Après avoir joué

Il est important qu’il respecte une certaine routine. Comme les signes qu’un chiot veut faire ses besoins ne sont pas très nombreux (ils se lèchent parfois les babines après un repas), il est préférable d’agir de façon systématique.

Récompenses et punition

La récompense : Récompenser son chiot lorsqu’il fait ses besoins au bon endroit est une excellente façon d’encourager la reproduction du comportement. Cependant, évitez de le faire avec de la nourriture car celle-ci relancera son processus digestif.

La punition : Si vous surprenez votre compagnon en train de faire ses besoins au mauvais endroit, vous pouvez crier « NON! » de façon sévère ou taper des mains, mais ne lui mettez pas le nez dans ses excréments : cela ne l’aide en rien à comprendre qu’il les a fait au mauvais endroit.

Une fois que vous avez interrompu son comportement, déplacez-le rapidement vers son petit coin et félicitez-le une fois qu’il aura terminé ses besoins. Évitez de le réprimander pour éviter qu’il développe un trouble de coprophagie.

Autres conseils sur la propreté du chiot

1) La cage pour chiens est très utile pour enseigner la propreté. Nous vous détaillerons le processus d’apprentissage dans un prochain article.

2) Ne ramassez pas les excréments devant votre chien : il pourrait développer des problèmes de coprophagie, c’est-à-dire manger ses excréments pour vous faire plaisir ou pour éviter les punitions.

3) Même si le papier journal est très utile pour ramasser les besoins lors des premiers jours, n’attendez pas plus d’une semaine avant d’amener le chiot à l’extérieur pour la première fois.

 

Vous pouvez aussi consulter nos articles sur la socialisation, les règles de base en éducation et le besoin de faire ses dents chez le chiot.

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédits photo
1) Dean Beeler sur Flickr, CC BY 2.0