Husky siberien noir et blanc

Appréciation des lecteurs

Le husky sibérien
4.7 (94.55%) 22 votes

 

Informations générales sur la race

Faits divers

  • L’hiver est une saison dont il raffole. Il résiste d’ailleurs très bien au froid.
  • Il risque de fuguer si vous ne faites pas votre dressage correctement.
  • Il a tendance à creuser des trous dans votre jardin!
  • La chute de poil s’avère spectaculaire lors de sa période de mue.

 

L’origine de l’husky sibérien

Son histoire débute plus de 200 ans avant Jésus-Christ. On peine à trouver ses origines exacts mais il descend probablement des chiens de la tribu inuit des Chuckchis, située au nord de la Sibérie. Sa première mission est restée à travers les époques : on s’en servait (et on s’en sert encore aujourd’hui) pour tirer les traîneaux et faciliter les déplacements.

Il arrive aux États-Unis vers 1925 : c’est alors que l’élevage de la race commence de façon plus sérieuse. La première éleveuse, celle qui a fortement contribué aux lignées de huskys que nous connaissons aujourd’hui se nommait Eva « Short » Seeley. La race est reconnue cinq ans plus tard par le Kennel Club et gagne fortement en popularité. Aujourd’hui, c’est sans doute le chien de traîneau le plus apprécié des cynophiles!

Accessoires recommandées

Pour chouchouter et satisfaire les besoins sportifs élevées de ces belles créatures, vous aurez besoin d’une panoplie de jouets et d’accessoires extérieurs. Voici les recommandations de l’équipe Lebernard:

Jouets et plein air: Quelques produits de base, comme le distributeur de sacs à crottes et une laisse bien solide, seront la base pour vos sorties en plein air. Lebernard propose également des sacs à dos pour chien, parfaits pour les chiens de travail afin de rendre la promenade plus « épuisante », ainsi que des jouets extérieurs comme le frisbee et le ballon.

Les sports tractés: Hiver comme été, votre husky aura besoin de courir et, dans la mesure du possible, de tirer: c’est dans sa nature même! Au Canada, les sports comme le canicross (course à pied), le ski joëring (ski de fond) et le bikejoring (vélo) gagnent en popularité, et permettent au mettre ainsi qu’à son chien de vivre de belles sensations. Les kits existent pour un ou deux chiens.

Le toilettage: Même les chiens rustiques ont besoin qu’on prenne soin de leur hygiène. Comme le husky sibérien perd beaucoup de poils, une bonne brosse est nécessaire pour le démêler et retirer la fourrure morte. Ne négligez pas non plus l’entretien de ses griffes, de ses oreilles… et, si votre chien est coopératif, de ses dents! Si vous n’êtes pas en mesure de les brosser, optez plutôt pour les gâteries dentaires.

L’alimentation de l’husky sibérien

Contrairement à la majorité des chiens, il peut se contenter d’un seul repas par jour! Donnez-le toujours à la même heure pour créer une habitude chez lui. Ajustez bien ses portions en conséquence lors des journées de dur labeur. Il consommera un peu moins de nourriture en été et davantage en hiver, histoire d’accumuler de la graisse lors de la saison froide.

Limitez l’effort physique juste avant et après les repas afin d’éviter de lui causer des retournements (torsions) d’estomac.

Enfin, on dit que ce chien prend du poids assez facilement : évitez donc de l’habituer aux restes de table!

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’alimentation d’un chien

Les aliments toxiques pour les chiens
Quels aliments mon chien peut-il manger?
Mon chien ne boit pas assez d’eau

Chiot husky

Le tempérament de l’husky sibérien

Ce chien a un tempérament doux et il est très gentil et jovial. Il est proche de ses maîtres et il aime bien jouer avec les enfants. Sa docilité et sa sociabilité en font un mauvais chien de garde, ce qui ne l’empêche pas d’être un compagnon de rêve. Il est fondamental de faire preuve de fermeté dans vos interactions avec votre husky afin de bien lui faire comprendre qui sont les maîtres.

Il s’entend très bien avec les inconnus. Il cohabite plutôt bien avec les autres chiens (bien qu’il puisse se battre à l’occasion) mais son instinct dominant le mène à considérer les petits animaux comme des proies. Même les chats risquent de se faire poursuivre.

Enfin, la solitude ne lui réussit pas du tout. Lorsque vous vous absentez trop longtemps, il se met d’ailleurs à hurler comme un loup!

La santé de l’husky sibérien

Comme tous les chiens de race pure, votre compagnon peut souffrir de quelques tares génétiques tout au long de sa vie. Les yeux, notamment, sont assez sensibles. Voici une liste non-exhaustive des troubles de santé à surveiller:

Pour limiter vos risques, il est important de choisir un éleveur fiable qui fait tester ses reproducteurs contre les maladies génétiques.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur la santé d’un chien
Prendre soin d’un chien âgé

L’activité physique de l’husky sibérien

L’husky doit faire beaucoup de sport pour bien se sentir. C’est, fondamentalement, un chien de travail qui peut tirer des charges légères. Il est bâti pour tracter des traîneaux et c’est l’activité qu’il préfère parmi toutes!

Lorsque l’absence de neige ne le permet pas, pratiquez d’autres activités telles que le dog-trekking (la randonnée avec un chien attaché avec une ceinture large) ou encore, partez en vélo ou en VTT avec votre chien attelé. Il aura l’impression de vous tirer, même si vous donnez votre effort vous aussi, et les deux participants seront comblés!

Les activités régulières comme le frisbee, les jeux de balle et le canicross sont aussi intéressantes pour lui.

Lisez aussi : 

9 activités sportives à faire avec son chien

L’éducation de l’husky sibérien

C’est un compagnon têtu qui a besoin d’un dressage parfait et d’une socialisation bien travaillée. Celle-ci devra lui permettre de mieux s’accommoder de ses congénères et de limiter les bagarres à venir. Pour une personne qui n’a jamais eu de chien, la marche sera très haute à monter!

Le dressage doit commencer jeune pour faciliter l’obéissance de votre compagnon. Traitez-le avec douceur mais soyez également fermes et rigoureux. Il est essentiel qu’il vous perçoive comme le chef de la meute afin qu’il ne tente pas lui-même de s’imposer.

Prenez note que l’husky peut s’enfuir si vous ne l’entraînez pas à répondre à votre appel.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’éducation d’un chien

Comment éduquer un chiot
Agressivité chez le chien
Mon chien aboie tout le temps
Mon chien tire en laisse

Deux chiens huskys course

L’entretien et le toilettage de l’husky sibérien

N’espérez pas l’emmener dans un salon de toilettage pour se faire bichonner! Vous devrez vous charger vous-même de lui offrir un brossage plusieurs fois par semaine afin de lui démêler le poil. Après avoir couru pendant longtemps, il apprécie aussi qu’on lui sèche le poil avec une serviette absorbante.

Cette race perd énormément son poil pendant la mue, qui se produit deux fois par année : vous devrez ramasser derrière pendant les quelques semaines qu’elle durera.

En ce qui concerne le bain, il n’est pas nécessaire plus d’une fois par année. Il faudra toutefois surveiller son poil parce que les tiques ont tendance à s’y accumuler assez facilement.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur le toilettage d’un chien

Races de chiens similaire

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédits photo
1) Germaniac2 sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
2) Romosquera sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
3) Arnaud 25 sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0