Chien morkie

Appréciation des lecteurs

 

 

Faits divers

  • Le morkie n’est pas une race officielle selon la Fédération Canine Internationale: c’est un croisement entre le yorkshire-terrier et le bichon maltais. En anglais, on le qualifie parfois comme un « designer dog » parce qu’il est principalement élevé à des fins esthétiques. Il est toutefois reconnu aux États-Unis.
  • Comme son existence est récente et que la race n’a pas eu le temps d’être stabilisée par une sélection appliquée des éleveurs, le tempérament et l’apparence peuvent sensiblement varier d’un spécimen à l’autre.
  • Sa popularité soudaine en fait un excellent candidat pour être vendu par les usines à chiots. Soyez vigilants et lisez nos conseils plus bas pour bien sélectionner votre éleveur.

Autres noms : Yorktese, linnois

Hauteur au garrot : De 15 à 25 centimètres (6 à 10 pouces)

Poids : De 2 à 5.5 kilogrammes (4 à 12 livres)

Longévité (espérance de vie) : Il vit en moyenne de 10 à 13 ans.

Poil : Son poil est fin, long, soyeux et droit.

Couleur : Les couleurs possibles sont celles de ses parents. Il peut donc être noir, brun, tan, crème ou blanc.

Vie en appartement : La vie en appartement convient tout à fait pour ses besoins d’espace et de jeu. Par contre, c’est le genre de chiens à aboyer régulièrement, spécialement s’il est laissé seul sur de trop longues périodes. Cela pourrait causer problème avec certains voisins.

Type de chien : Chien de compagnie

L’origine du morkie

Selon designermixes.org, les premiers spécimens seraient apparus dans les années 90. Deux pays peuvent prétendre à la « paternité » de ce croisement : les États-Unis, bien que l’origine du premier éleveur ne soit pas indiqué par l’article, et le Canada, où une éleveuse des Laurentides aurait tenté de créer la race. Aujourd’hui décédée, elle nommait ses chiens « linnois ».

Les croisements existent depuis la nuit des temps, mais c’est vers 1950 qu’on popularise les « designer dogs », ces chiens vendus comme « pur race » dont les parents ne sont pas de la même race. Le labradoodle est le premier designer dog à être créé, mais les bichons sont rapidement intégrés à cette tendance.

Croisement yorkshire terrier bichon maltais

L’apparence peut varier de façon significative d’un spécimen à l’autre.

L’alimentation du morkie

Tout comme les autres petits chiens, il est préférable de lui donner de la nourriture sèche pour limiter l’accumulation de tartre sur ses petites dents. Il est aussi sensible à l’embonpoint.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’alimentation d’un chien

Les aliments toxiques pour les chiens
Quels aliments mon chien peut-il manger?
Mon chien ne boit pas assez d’eau

Choisir un éleveur de morkie

De nos jours, les morkies, shih-poo, labradoodle et autres croisements exotiques sont vendus à des prix plus élevés que les chiens de race pure. Malheureusement, le prix n’est pas garant de la qualité de la génétique et de la fiabilité de l’éleveur! Pour éviter d’enrichir une personne mal-intentionnée, lisez les quelques conseils suivants pour vous aider à choisir :

  • Soyez sceptiques lorsque vous magasinez sur les sites de petites annonces comme Kijiji, Lespac, Fouinez… les usines à chiots, dont les conditions d’élevage sont lamentables, s’en servent à profusion pour annoncer leurs chiens.
  • Rendez-vous sur place avant de laisser un dépôt. Cela vous permettra de voir si les chiens vivent au sein de la famille, ce qui est très important pour qu’ils deviennent sociables et qu’ils soient stimulés de façon appropriée. Vous pourrez aussi constater combien d’animaux vivent sur les lieux.
  • Un bon éleveur teste ses chiens reproducteurs contre les principales maladies génétiques qui peuvent se transmettre à sa descendance, afin d’améliorer la race. Demandez à voir les résultats des tests de santé.
  • Demandez à obtenir la référence de clients passés afin de pouvoir discuter avec eux et voir à quel point ils sont satisfaits de leur expérience.
  • Une personne qui se soucie de ses chiens voudra en savoir davantage sur l’acheteur, histoire de ne pas vendre à un maître irresponsable. S’il ne porte pas attention à qui vous êtes et le milieu dans lequel vous habitez, il y a matière à douter de l’attention reçue par votre futur chiot.

Gardez en tête que payer jusqu’à plusieurs milliers de dollars pour un chien justifie amplement ce genre d’efforts, et que cela vous permettra d’éviter d’encourager ceux qui élèvent des animaux seulement dans un but lucratif.

Le caractère du morkie

Le morkie est un joyeux luron au comportement joueur. Il adore passer du temps en famille, ramener la balle et recevoir de l’affection. Très proche de ses maîtres, il peut souffrir d’anxiété de séparation si vous vous absentez toute la journée sans donner signe de vie, le poussant notamment à ronger ou à aboyer démesurément.

Il s’excite assez facilement et les aboiements peuvent causer problème dans un appartement mal insonorisé. C’est un chien qui s’entend généralement bien avec ses congénères ainsi qu’avec les chats. Comme il est très fier, il n’est pas recommandé de le faire vivre avec de jeunes enfants, qui ne comprennent pas toujours lorsqu’un chien a besoin de tranquilité.

Enfin, le caractère peut varier fortement d’un chien à l’autre, compte tenu de la qualité inégale des chiens proposés par les éleveurs.

L’activité physique du morkie

C’est un chien avec des besoins modérés d’exercice. Quelques courtes promenades chaque jour pourraient le satisfaire, mais ce petit joueur aimera aussi vous rapporter la balle ou s’amuser avec les enfants.

Lisez aussi : 

9 activités sportives à faire avec son chien

Morkie chiot

La santé du morkie

Sa petite taille le rend relativement fragile, donc évitez ce chien avec les enfants en bas âge qui ne contrôleraient pas leur force. Sinon, il peut vivre longtemps mais est sujet aux mêmes troubles de santé génétiques que ses géniteurs :

Pour améliorer vos chances d’accueillir un chiot en santé, traitez avec un éleveur responsable qui teste ses reproducteurs contre les principales maladies héréditaires et qui pourra vous produire les résultats de ces tests. Une garantie de santé substantielle (souvent 2 ans) devrait aussi vous être offerte.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur la santé d’un chien
Prendre soin d’un chien âgé
Gérer la croissance rapide d’un chien

L’éducation du morkie

Son tempérament légèrement susceptible et têtu le rend plus ouvert au renforcement positif. Avec suffisamment de doigté et de douceur, vous ferez des merveilles d’éducation avec ce cabotin.

La socialisation sera très importante pour l’amener à mieux s’entendre avec les inconnus et les animaux. L’exposer à différents environnements et à une foule de bruits permettra de le rendre moins nerveux ainsi qu’à potentiellement mieux contrôler ses aboiements.

Comme pour ses deux ancêtres, l’enseignement de la propreté sera probablement votre plus grand défi. La patience est de mise!

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’éducation d’un chien

Comment éduquer un chiot
Agressivité chez le chien
Mon chien aboie tout le temps
Mon chien tire en laisse

Le toilettage et l’entretien du morkie

Un coup de brosse quelques fois par semaine devrait suffire à garder sa robe en santé et bien en ordre. Le morkie perd très peu son poil, ce qui vous évitera de passer trop de temps à faire le ménage! En ce qui concerne le bain, une fois par mois convient.

Il est important de brosser les dents au moins deux à trois fois par semaine pour limiter l’accumulation de tarte qui peut causer des maladies buccodentaires. Nettoyez aussi les oreilles chaque semaine, suite à leur inspection, et entretenez les griffes lorsqu’elles commencent à claquer sur le sol. Nettoyez les yeux régulièrement.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur le toilettage d’un chien

Races de chiens similaires

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédit photo
1) Cachang sur Wikimedia Commons, CC BY 3.0
2) Kr0n05931 sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
3) Kr0n05931 sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0