L’american shorthair

American shorthair grisAutres noms : Américain à poil court

Groupe : Chats à poil court

Région d’origine : États-Unis

Faits divers :

Sa santé est reconnue comme étant très solide : la race possède une très bonne espérance de vie ainsi qu’une forte résistance aux problèmes de santé.

L’american shorthair était reconnu comme un ratier d’exception dès le 17e siècle, accompagnant les explorateurs lors de leurs expéditions en bateau. Il n’a donc pas le mal de mer!

Prix : Il est difficile de déterminer un prix moyen pour un chaton car cela peut dépendre de plusieurs critères. Selon l’éleveur, ça peut jouer entre 600$ et 1000$, voir plus s’il est destiné à la reproduction. Soyez très méfiants si on vous offre un chaton de race à un prix anormalement faible, surtout si on ne vous fourni aucune preuve d’enregistrement de celui-ci. Visitez toujours les installations de l’éleveur avant l’achat.

Poids : De 3 à 5 kilogrammes (7 à 12 livres)

Espérance de vie : Il vit en moyenne de 15 à 20 ans.

L’origine de l’american shorthair

Les chats de type shorthair sont arrivés en Amérique du Nord dès le 17e siècle. Ils accompagnent alors les équipages européens sur les bateaux et sont à la fois de bons compagnons et les spécialistes de l’élimination de la vermine. Il faut par contre bien des années avant qu’on s’y intéresse à des fins d’élevage.

L’american shorthair est une race féline qui provient de la sélection du chat domestique commun. C’est le pendant américain du british shorthair. Vers la fin du 19e siècle, certains américains décidèrent d’importer des british shorthair, dont l’élevage avait commencé plusieurs années auparavant. La sélection des spécimens américains continua en parallèle.

Le premier american shorthair fut enregistré dans le Livre des origines de la C.F.A. Nommé simplement « shorthair » à l’époque, son nom évolua également en domestic shorthair avant d’adopter son nom actuel.

Chat american shorthair age femelle

Le caractère de l’american shorthair

Cette race possède un tempérament équilibré, ni trop calme ni incontrôlable. Elle s’adapte aussi bien à la vie intérieure qu’extérieure, même si les spécimens aiment bien sortir pour exercer leurs talents de chasseurs.

Ces chats sont sociables et ronronnent beaucoup : ils s’entendent aussi bien avec les jeunes enfants que les autres animaux, même les chiens. Ils n’ont pas tendance à se cacher lors que des invités sont présents, même si le caractère varie d’un chat à l’autre. Par contre, l’américain à poil court n’aime pas beaucoup se faire transporter.

Relativement intelligent, il apprécie les jeux qui stimulent l’intelligence tels que les casse-têtes pour chat.

La santé de l’american shorthair

Tous les chats de race sont un peu plus à risque de développer des maladies congénitales. Il est important de traiter avec des éleveurs responsables qui offrent une garantie de santé sur leurs chatons et qui se montrent honnête à ce sujet.

Même si son espérance de vie est exceptionnelle, deux troubles de santé « graves » sont à surveiller :

Cardiomyopathie hypertrophique : Héréditaire, cette maladie peut être détectée lorsqu’on identifie un souffle au cœur chez le
chat. Elle peut mener à une insuffisance cardiaque qui mettra la vie du chat en danger – discutez rapidement avec votre vétérinaire si le chat présente des symptômes inquiétants.

Dysplasie de la hanche : Il peut présenter des signes de boiterie et avoir de la difficulté à sauter ou à courir. Dans le stade le plus avancé, une chirurgie pourrait être nécessaire.

Demandez des preuves de la bonne santé des reproducteurs à votre éleveur.

Chat americain poil court tricolore dormir

L’entretien et le toilettage de l’american shorthair

Comme sa fourrure est plutôt épaisse, il est préférable de la brosser trois fois par semaine : cela permet aussi de distribuer les huiles essentielles qui gardent le poil en santé.

Il est aussi recommandé de brosser les dents, d’entretenir les griffes et d’inspecter les oreilles au moins une fois par semaine. Le brossage de dents peut surprendre mais c’est la meilleure façon de prévenir les maladies bucco-dentaires chez les félins.

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédit photo
1) 350z33 sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
2) Ocdp sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
3) Raul654 sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 1.0

Autres races de chats