Chat siamois coucheFaits divers

  • Son poil n’est pigmenté que dans les extrémités plus « froides » du corps, comme celles-ci sont un peu moins bien irriguées en sang. Un siamois élevé dans un climat froid sera plus coloré que s’il est élevé dans un environnement chaud. C’est le gène cs qui est responsable de cette caractéristique génétique.
  • Son corps devient plus foncé vers l’âge de trois ou quatre ans.
  • Les miaulements d’une chatte siamoise en chaleur sont difficilement supportables!
  • Il peut moduler sa voix à un tel point qu’il semble capable de tenir une conversation.
  • La femelle est assez prolifique : ses chaleurs se reproduisent parfois aux 15 jours et ses portées donnent souvent six chatons.

Autres noms : Colourpoint Shorthair, Chat Royal du Siam

Catégorie : Chats à poil court

Prix : Au Québec, chez un éleveur, le prix d’un siamois peut varier entre 700$ et 1100$. Les écarts peuvent être justifiés par les frais de vaccination, l’enregistrement du chaton, la garantie santé et bien plus. Si un prix nettement plus faible vous est proposé, assurez-vous que le siamois est conforme et n’a pas été élevé dans une usine.

Poids : De 3.5 à 7 kilogrammes (de 8 à 15 livres) en moyenne

Espérance de vie : Il est difficile de dresser une espérance de vie moyenne pour cette race. Alors que certains parlent de 10 à 12 ans, plusieurs spécimens réussissent à approcher la barre des 20 ans!

Disqualification : Il peut être disqualifié d’un concours félin si un des défauts suivants se manifeste :

  • Des taches blanches sur son pelage (sauf chez les siamois particolores);
  • Des coussinets dépigmentés;
  • Un nez dépigmenté.

L’origine du siamois

On ne connaît pas très bien les espèces sauvages qui ont mené à la naissance du chat siamois. On peut toutefois avec certitude qu’il est plus ancien que la majorité des races félines que l’on reconnaît aujourd’hui!

Les premières traces de la race peuvent être retrouvées en Thaïlande, qui portait auparavant le nom de Siam. Certains manuscrits datant de 1350 évoquent un félin qui posséderait des traits très similaires au siamois que nous connaissons! Malgré sa longue existence, il faut attendre aux environs du 19e siècle avant de le voir faire son apparition en Grande-Bretagne, bastion de la félinotechnie (le nom de la science des chats).

À cette époque, deux spécimens de siamois sont présentés à la première exposition féline du Crystal Palace, un événement prestigieux se déroulant à Londres en 1871. Ils ne laissent personnes indifférents : certains sont choqués par leur apparence singulière et d’autres en tombent amoureux.  C’est le cas de sir Owen Gould, qui en fait l’acquisition en 1884. Comme les siamois sont alors la propriété exclusive de la cour royale, il est difficile de savoir comment il obtient ses deux chats… dans tous les cas, ils décèdent rapidement des suites de la maladie.

L’importation du siamois est autorisée vers la fin du 19e siècle et on adapte les techniques d’élevage pour que les spécimens résistent plus longtemps au climat d’Europe de l’Ouest. Il faut plusieurs décennies de sélection pour en arriver à la race actuelle! Les traits suivants évoluent :

  • Le bleu des yeux devient plus intense;
  • La différence de pigmentation entre les extrémités et le corps devient plus marquée;
  • La morphologie s’affine et le visage adopte une forme triangulaire.

On réussit également à se débarrasser de plusieurs anomalies qui étaient tolérées par les premiers standards. On parle notamment d’un strabisme convergent et d’une queue nouée à cause de la déformation des vertèbres.

La vision américaine et britannique du chat de race s’affronte à nouveau dans l’élevage du siamois : les Britanniques voient un siamois beaucoup plus équilibré alors que les Américains préfèrent un spécimen filiforme et plus « extrême » dans son apparence. À l’heure actuelle, le monde semble s’être entendu sur un certain compromis.

Chaton siamois blue point

Le caractère du siamois

Ce n’est pas la race féline avec le comportement le plus facile. On compare parfois le siamois à un chien sous prétexte qu’il est très possessif (et très attaché) à l’égard de son maître. Il accepte même de se faire promener en laisse!

Il a besoin de beaucoup d’attention de la part de ses maîtres afin de se sentir bien dans sa peau. Il est très expressif et ses miaulements sont tels qu’il semble parfois tenir une conversation avec vous!

Face aux étrangers, malheureusement, le siamois est très méfiant et il réagit fortement s’il se sent en danger ou qu’il ressent de la douleur. Avertissez vos invités afin de limiter les querelles!

Enfin, malgré ses réactions excessives, il est flexible à certains égards : il s’adapte bien aux voyages et aux changements d’environnement.

L’entretien et le toilettage du siamois

En passant un coup de brosse douce dans son poil une à deux fois par semaine, vous conserverez sa robe en bon état. Il ne perd pas beaucoup de poils donc il devrait éviter les maux de têtes pour les gens stricts sur le ménage.

Afin d’assurer une bonne santé générale à votre compagnon, pensez aussi à brosser ses dents au minimum une fois par semaine. Entretenez ses griffes au besoin, nettoyez ses oreilles une fois par semaine et nettoyez les larmes de saleté qui se forment sous ses yeux avec un chiffon humide et doux, le cas échéant.

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédits photo
1) Telekokopelli sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
2) Valerius Geng sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

Autres races de chat