Comment choisir son éleveur canin?

Comment choisir eleveur caninL’arrivée de l’été est synonyme de grands bouleversements pour les animaux du Québec!

D’un côté, un grand nombre de familles s’établissent dans leur nouveau domicile et cherchent la pièce manquante pour leur bonheur : un beau petit compagnon qui grandira avec eux. Les éleveurs et les vendeurs particuliers sont alors bombardés de demandes en lien avec leurs portées. Malheureusement, c’est aussi une excellente période pour les « usines à chiots », qui reproduisent leurs chiens de façon intensive et dans des conditions horribles pour générer des profits.

De l’autre côté, plusieurs familles doivent se débarrasser de leur chat ou de leur chien, souvent à cause des règlements trop stricts de leur propriétaire. Les refuges reçoivent alors beaucoup de pression pour l’accueil de nouveaux pensionnaires.

Face aux injustices vécues par les animaux de compagnie, la moindre des choses est de bien se renseigner pour prendre une décision éclairée et encourager les professionnels responsables.

Quelques lignes directrices générales

Un peu plus loin, vous trouverez une liste de question à poser à votre éleveur, avec la logique derrière chacune d’entre elles. Avant, voici quelques conseils généraux à considérer.

Faire la course aux bas prix est une mauvaise idée

On sait que le coût d’un chien de race peut paraître prohibitif. 1000$ et plus, vraiment? La dame qui vend son petit chihuahua à 700$ sur Kijiji paraît soudainement une option très attrayante. Pourtant, un chiot vendu beaucoup moins cher qu’ailleurs devrait lever un drapeau rouge à votre esprit.

C’est coûteux de gérer un élevage. Il faut de la nourriture de qualité, construire un milieu de vie de qualité, payer les frais vétérinaires… en ayant seulement une portée ou deux par année, c’est beaucoup plus une passion qu’une façon rentable de gagner sa vie.

Il est aussi commun de devoir payer un dépôt en avance, pour réserver son futur chiot dans une portée à venir.

Vous devrez prouver que vous êtes la bonne personne pour l’adoption

Si la personne en face de vous ne souhaite pas mieux vous connaître, déguerpissez. Un vrai éleveur cherchera à connaître pourquoi vous voulez un chiot. Il s’assurera que vous avez un style de vie qui convient à la race et que son chiot chéri bénéficiera d’un environnement adapté à ses besoins.

Préparez-vous à du sérieux

Il y a certaines constantes lors de l’adoption d’un chien de race. Vous signerez un contrat assurant que votre chiot ne servira pas à la reproduction. On offrira une garantie de santé solide sur les défauts de santé congénitaux. Vous connaîtrez le pedigree des parents. Les vaccins et les vermifuges seront inclus, ou l’éleveur voudra certainement s’assurer que vous les ferez.

Vous aurez, vous aussi, à poser beaucoup de questions pour vous assurer que vous traitez avec la bonne personne. Si votre éleveur se sent insulté de votre « manque de confiance », c’est tout simplement qu’il n’a peut-être pas les bonnes réponses à vous donner.

Quelles questions puis-je poser à l’éleveur pour vérifier son sérieux?

Voici une liste de questions qui vous aidera à déterminer à quel point votre éleveur est sérieux. Certaines d’entre elles sont inspirées de l’excellent article de l’Hôpital Vétérinaire des Seigneuries au sujet des éleveurs.

1) Quel est le vétérinaire en charge de votre élevage?

Poser cette question vous permet de vous assurer que l’éleveur et ses chiens sont fréquemment en contact avec un vétérinaire. Il ne devrait pas être gêné de vous donner le contact, si jamais vous souhaitez vous rassurer.

2) Combien de chiennes reproductrices y a-t-il dans l’élevage?

Un élevage qui plus de trois chiennes reproductrices se préoccupe peut-être plus de la quantité des chiots que par la qualité. Ce n’est pas un drapeau rouge automatique, mais soyez sur vos gardes.

3) Quel est l’âge de la femelle reproductrice et du mâle impliqué?

Les chiens ne devraient pas être reproduits avant l’âge de 2 ans. Les femelles de grande race ne peuvent d’ailleurs pas recevoir leur certification pour les hanches avant 2 ans. La dysplasie de la hanche est un trouble de santé héréditaire très fréquent chez les grandes races, donc faites attention à ceci.

4) Où sont gardés les chiots?

L’endroit où les chiots vivent leurs premières semaines est crucial à une bonne socialisation. S’ils sont élevés dans un bâtiment autre que la maison, par exemple, il est probable qu’ils ne seront pas assez en contact avec des humains. S’ils vivent dans la cuisine ou le salon, et s’ils sont souvent manipulés par la famille, ils risquent d’être plus à l’aise. L’éleveur devrait pouvoir vous expliquer comment il socialise ses chiots.

5) Puis-je avoir la référence de quelques-uns de vos anciens clients?

Votre éleveur devrait facilement pouvoir vous mettre en contact avec deux ou trois autres personnes qui ont eu une bonne expérience et qui ont leur chien depuis quelques années.

6) Garantissez-vous la santé de vos chiots?

Un bon éleveur sera en mesure d’offrir contractuellement une garantie de santé de 2 ans pour les défauts héréditaires comme les yeux, les hanches et les autres défauts connus. En général, en cas de maladie, l’éleveur accepte de reprendre le compagnon sans frais et d’offrir un autre chiot équivalent.

Évidemment, « retourner » votre nouvel ami n’est pas une option qui est très enthousiasmante. Par contre, la clause prouve le sérieux de l’éleveur, qui ne peut pas faire « de l’argent facile » en vendant des animaux à la santé potentiellement fragile.

7) Permettez-vous la reproduction des chiots vendus?

En temps normal, un éleveur consciencieux ajoute une clause de non-reproduction à son contrat, pour s’assurer que le chiot sera castré ou stérilisé. La reproduction n’est permise que dans les cas très particuliers.

Pensez aussi aux refuges

Tenez-vous absolument à accueillir un chiot à la maison? Des chiens un peu plus âgés auront au moins autant d’amour à vous donner!

Les refuges travaillent à établir le profil psychologique de l’animal pour que son futur maître ait une meilleure idée de ce qui l’attend, et pour trouver le bon « match » entre chien et humain. Il ne faut pas avoir peur : ils sont honnêtes avec vous et n’hésitent pas à refuser une famille qui ne correspond pas aux besoins du chien.

Si vous envisagez l’adoption, consultez Les Pattes Jaunes pour voir une partie des chiens qui sont disponibles à l’adoption au Québec. Le site est en partenariat avec quelques refuges et vous permet d’activer une alerte pour être au courant des nouveaux chiens en adoption. Vous pouvez également consulter notre liste de refuges au Québec pour entamer les démarches avec eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *