Le hamster

Hamster pecheLe hamster est un petit animal de la famille des cricétidés. Bien que moins répandu que le chat ou le chien, c’est un classique de notre culture populaire : bien des familles accueillent ce rongeur pour enseigner à leurs enfants à prendre soin d’un être vivant.

Sommaire de l’article
1) Caractéristiques de base
2) Faits intéressants
3) Races et couleurs
4) Caractère
5) Alimentation
6) Origines
7) Santé
8) Entretien et toilettage

Caractéristiques de base

Taille
De 13 à 15 centimètres en moyenne

Poids
Environ 120 grammes (0.26 livres)

Espérance de vie : Ils vivent en moyenne de 2 à 2.5 ans. Le hamster le plus résistant est le Roborovski, atteignant régulièrement 3.5 ans.

Faits intéressants

  • Il existe plusieurs variétés de hamsters! Avant d’être domestiqués, ils vivaient à l’état sauvage dans les champs de la Chine, de la Russie ou même de la Syrie.
  • Le rongeur peut stocker de la nourriture dans ses bajoues pour la manger plus tard. Il le fait notamment lorsqu’il se sent vulnérable aux prédateurs.
  • Ses dents ne cessent jamais de grandir. S’il ne rongeait pas des choses en permanence, elles deviendraient si longues qu’il pourrait difficilement manger.
  • Une portée moyenne crée 7 bébés, mais les hamsters prolifiques peuvent se rendre jusqu’à 24 rejetons d’un coup!
  • Deux hamsters dorés ne peuvent partager la même, au risque de s’entretuer.
  • Malheureusement, c’est un animal très utilisé pour la recherche scientifique et tester les nouveaux produits d’hygiène.
  • Aux États-Unis, en 2013, 1.4% des ménages possédaient un hamster ou un lapin (statistique non disponible en France ou au Canada).

Les races et couleurs du hamster

On retrouverait près de 24 espèces de hamsters dans la nature. Par contre, sur le marché des animaux de compagnie, ce sont principalement 5 espèces qui occupent le devant de la scène :

1) Le hamster doré (ou syrien)

Hamster syrien dore

2) Le hamster nain (ou de Campbell)

Hamster de campbell

3) Le hamster sibérien

Hamster siberien russe

4) Le hamster de Roborovski

Hamster roborovski

5) Le hamster chinois

Hamster chinois brun

Le caractère du hamster

Il est difficile de prévoir le caractère d’un hamster : on retrouve plusieurs différences causées par la race, par ses parents… et son environnement!

Le hamster doré, par exemple, a la réputation d’être affectueux, assez docile et acceptant de se faire manipuler. Par contre, il est territorial et ne tolère pas de vivre dans la même cage qu’un congénère.

Le hamster nain – russe, de Campbell ou de Roborovski – est plus sociable et accepte de vivre avec des frères, s’il y a été habitué jeune. Il est un peu plus difficile à manipuler.

Le hamster chinois devra lui aussi vivre en solo, et il est encore plus rapide que les autres variétés. Ils adorent grimper, courir, sauter et explorer.

L’alimentation du hamster

Il est recommandé d’acheter une formulation alimentaire spécialement conçue pour les hamsters. Si vous souhaitez faire plaisir à votre compagnon, vous pouvez également lui donner de petites portions de légumes (brocoli, concombre et pois), des noix ou de petits insectes.

Hamster qui mange un concombre

Les origines du hamster

Même si on ne peut pas dire quand il est apparu sur la terre, il semble que les origines de sa domestication remontent à la fin du 18e siècle. Le hamster syrien, qui évolue alors près d’Alep, est mentionné dans une publication du physicien Alexander Russell. 40 ans plus tard, le curateur de la Société Zoologique de Londres lui attribue officiellement le nom de hamster doré.

Vers 1930, un zoologiste nommé Isaac Aharoni part en expédition vers la Syrie afin de ramener la créature avec lui. Il engage un guide local afin de faire des fouilles dans les champs de blés, là où les hamsters se nourrissent à l’état sauvage. Ils réussissent à attraper 12 spécimens, une maman et ses 11 enfants, mais celle-ci panique et dévore la tête d’un des petits. Aharoni est forcé de l’euthanasier et d’élever les bébés par lui-même.

Plusieurs mésaventures plus tard, il ne lui reste que 4 hamsters, mais il profite de leur courte genord, station pour commencer un élevage de ces petits rongeurs. Ils sont alors envoyés un peu partout en Europe et en Amérique du Nord, si bien que moins de 20 ans après l’expédition, plusieurs sont déjà élevés comme animaux de compagnie.

D’autres variétés de hamster ont été capturés à différentes étapes de l’histoire. Le hamster de Campbell, issu de Mongolie, fut capturé pour la première fois vers 1902. Le hamster russe a été domestiqué vers les années 70, le hamster de Robovski a d’abord été capturé en 1894 et la variété chinoise remonte également au début du 20e siècle.

Aujourd’hui, la variété sauvage du hamster doré serait pratiquement éteinte.

La santé du hamster

C’est un animal plutôt robuste, mais comme tout être vivant, il lui arrive de tomber malade à l’occasion. Les problèmes les plus courants sont au niveau de la peau, des voies respirations ou de la digestion.

Voici une liste non-exhaustive des problèmes de santé à surveiller :

Maladies de peau : Votre hamster peut contracter des parasites, des allergies ou des infections cutanées. Commencez à vous inquiéter s’il se gratte de façon inhabituelle, qu’il a beauccoup de pellicules ou qu’il développe des abcès.

Perte de poils : La perte de poils est souvent causée par des infections ou si votre hamster se frotte contre des objets. Quelques maladies, comme l’hypothyroïdie et les problèmes de reins, peuvent aussi être suspectés.

Troubles respiratoires : Si votre hamster respire difficilement, qu’il éternue ou que ses yeux ou son nez coulent, il est fort probablement malade.

Troubles digestifs : La diarrhée peut être causée par le stress, des infections bactériennes ou une mauvaise alimentation. Vous pourriez notamment constater que la queue du rongeur est plus mouillée qu’à l’habitude.

Si vous avez des doutes sur la santé de votre hamster, il est toujours préférable de consulter un vétérinaire dès que possible afin de ne pas placer sa vie en danger.

L’entretien et le toilettage du hamster

Prendre soin d’un hamster n’est pas une tâche très ardue, mais malgré sa petite taille, il ne faut pas oublier que c’est un animal qui a, comme tous, besoin de confort et de petites attentions! Par exemple :

Entretien de la cage : Selon le type de litière, vous devrez la changer entre une fois par semaine à une fois par mois. Selon le site « Le Hamster Russe », voici quelques fréquences conseillées :

3 cm de litière de chanvre : jusqu’à 10 jours
10 cm de litière de chanvre : jusqu’à 4 semaines
6 cm de litière de maïs : jusqu’à 2 semaines

Si vous attendez plus de 7 jours avant de changer une litière, aérez-là quand même en la retournant avec vos mains et tentez de retirer les excréments ou les endroits où il a beaucoup uriné.

Lors de l’entretien complet, en plus de retirer la litière souillée, nettoyez le fond et désinfectez la cage au besoin.

Biberon et gamelle : Changez la nourriture et l’eau à chaque jour, et pensez à nettoyer la gamelle et le biberon par la même occasion. Évitez les produits nettoyants qui peuvent être toxiques.

Entretien des dents : Les dents du hamster poussant constamment, il aura besoin d’aide pour les ronger. Offrez-lui un bâton à ronger à l’occasion.

Entretien des griffes : La plupart des hamsters entretiennent leurs propres griffes en grattant la cage ou un petit objet que vous aurez ajouté, comme une roche par exemple. Par contre, certains les négligent et elles deviennent trop longues, ce qui engendre de la douleur… le vétérinaire pourra les couper pour vous.

Bains : Il est déconseillé de donner un bain à ce petit rongeur car cela peut abîmer la peau. Par contre, ils apprécient les « bains de sable ».

Brossage : À l’exception d’une variété à poil long, aucun brossage n’est requis.

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédits photo
1) TetraHydroCannabinol sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
2) Gespendet von Mand sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
3) Allen Huang sur Wikimedia Commons, image libre
4) Ana Aida sur Wikimedia Commons, CC BY 3.0
5) Roborovskihamsters sur Wikimedia Commons, image libre
6) Tristanspotter sur Wikimedia Commons, image libre
7) Bernard Ladenthin sur Wikimedia Commons, image libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *