Le furet

FuretAutrefois utilisé pour la dératisation et la chasse aux lapins, le furet a su se creuser une petit niche dans le cœur des québécois. Bien que plus difficile à gérer qu’un simple chat, c’est un animal qui pourrait vous procurer bien du plaisir et des fous rires si vous y consacrez l’attention nécessaire.

Dans cet article, vous trouverez les informations suivantes :

  • Caractéristiques de base
  • Faits intéressants
  • Races et couleurs
  • Caractère
  • Alimentation
  • Origines
  • Santé
  • Entretien et toilettage

Taille
Environ 24 pouces (60 centimètres), incluant la queue, pour les mâles
Environ 18 pouces (45 centimètres), incluant la queue, pour les femelles

Poids
De 1.5 à 2.5 kilogrammes (3 à 5 livres) pour le mâle
De 0.75 à 1.5 kilogrammes (1.5 à 3 livres) pour la femelle

Espérance de vie : Ils vivent en moyenne de 6 à 10 ans. Les spécimens américains vivraient moins longtemps que les européens à cause d’une plus forte consanguinité.

Poils : Il en existe deux types. Le sous-poil, d’abord, est une fine couche soyeuse qui se trouve proche du corps. Ensuite, le poil de garde, long et dur, est plus foncé.

Faits intéressants :

  • C’est le seul mammifère à contracter les mêmes souches de grippe que l’Humain. Restez loin de votre compagnon lorsque vous êtes malade!
  • La vue du furet ne lui permet pas de voir à plus que quelques pieds de distance, d’où les collisions fréquentes avec le mur.
  • Avec de la persévérance, vous pouvez lui apprendre à marcher en laisse avec vous.
  • Un concours un peu idiot, le ferret-legging, encourage les participants mâles à placer un furet dans leurs pantalons et à attacher leur bas aux chevilles pour éviter qu’il s’échappe. Celui qui résiste le plus longtemps l’emporte.
  • Ce petit animal aime bien danser afin de démontrer son excitation :

Les races et couleurs de furet

Tout d’abord, il ne faut pas confondre la variété domestique avec le furet à pieds noirs, un animal sauvage originaire des États-Unis qui était autrefois en voie d’extinction.

Il existe deux types de furet :

  • Albino : Sa peau est entièrement blanche, il a le nez rose et ses yeux sont rouges ou roses.

Furet albino

  • Putoisé : Toute variété qui n’est pas albino est automatiquement considérée comme putoisée. Ils existent en une grande variété de couleurs : sable, chocolat, champagne, dalmatien, cannelle, argenté… et  bien plus!

Jeune furet putoisé

Il existe aussi quelques différences morphologiques entre les spécimens d’Amérique du Nord, d’Europe et de Russie. La sélection des furets chez les éleveurs se base réellement sur la fourrure et sa couleur, puisque le tempérament varie très peu d’une espèce à l’autre.

Le caractère du furet

Le furet est une petite bête hyperactive… 4 heures par jour. Passant la majorité de ses journées à dormir, lorsqu’il se réveille, il profite de la vie à 100%. Ses danses et ses courses effrénées vous feront rire! Il a aussi tendance à ramasser des objets et à les cacher un peu partout.

En général, c’est un animal qui a besoin de beaucoup d’attention. Ils aiment cohabiter avec d’autres spécimens ou passer beaucoup de temps avec leur maître.

La personnalité varie sensiblement d’un compagnon à l’autre. Arita et Mike Morett, ayant partagé leur vie avec 17 furets, décrivent 6 types de tempéraments (EN) qu’ils ont pu observer :

  1. Le compagnon alpha
  2. L’indépendant
  3. Le clown
  4. L’affectueux
  5. Le joyeux ami
  6. Le jaloux

Il n’est pas facile d’éduquer ce type d’animal : vous devrez donc vous adapter à sa personnalité!

L’alimentation du furet

Jusqu’aux années 80, on nourrissait son furet avec de la nourriture pour chats de très bonne qualité, afin de combler leurs besoins élevés en protéines. Vous pouvez encore procéder de cette façon aujourd’hui, mais de la nourriture spécialisée existe aussi chez le vétérinaire.

Important : il est INCAPABLE de digérer le niveau élevée de carbohydrates dans la nourriture pour chiens!

Cette petite bête est très susceptible : elle s’habitue à différentes saveurs dans les premiers mois de sa vie, puis, plus tard, il est impossible de lui faire goûter de nouveaux plats. Commencez votre habituation jeune!

Enfin, gardez une bonne quantité d’eau fraîche en tout temps. Les furets préfèrent boire à la secoupe plutôt que d’une bouteille.

Les origines du furet

On pense, sans en être certain, qu’il est originaire des pays méditerranéens.

Le furet est un animal qui a été domestiqué il y a plusieurs milliers d’années. C’est la forme domestique du putois, de qui il a fini par se distinguer au fil du temps, et son nom latin, mustela putorius furo, peut être analysé de la façon suivante :

Mustela : dérivé du mot latin mus, signifiant souris
Putorius : dérivé du mot latin putor, signifiant puanteur
Furo : dérivé du mot latin furonem, signifiant voleur

Ce mustélidé est donc considéré comme un petit voleur puant dont la fonction première est de traquer les souris et autres petits rongeurs. Sa première trace dans les écrits remonte à l’ère grecque, vers 450 avant JC. Puis, quelques centaines d’années plus tard, on rapporte que les chasseurs plaçaient le furet dans les terriers de lapin avec une muselière dans le but d’effrayer les proies et ainsi les faire remonter à la surface. D’autres usages beaucoup plus cruels, comme l’élevage de furets pour la production de fourrure, ont aussi été rapportés à travers l’histoire.

L’usage pour la chasse se poursuit pendant des siècles et des siècles. L’arrivée du furet aux États-Unis peut être située vers le 18e siècle, pour soutenir le contrôle de la vermine, mais à partir du 19e siècle, leur usage comme simple animal de compagnie devint de plus en plus commun.

La santé du furet

Pour prolonger l’espérance de vie de cet animal, qui est considérablement raccourcie par les diverses maladies qui l’affectent, vous devrez passer régulièrement chez le vétérinaire. Voici une liste des soins nécessaires :

Vaccination : Elle est recommandée afin de prévenir la maladie de Carré. La 1re injection a lieu vers la 6e semaine, la 2e se passe 2 à 3 semaines plus tard et à 15 mois, on effectue un rappel de vaccination. Ensuite, le rappel a lieu une fois aux 2-3 ans.

Si vous voulez traverser certaines frontières avec votre compagnon, il faudra aussi le prémunir contre la rage.

Vermifuge : Il faut vermifuger son fureton chaque mois pendant ses 6 premiers mois de vie. Ensuite,  l’adulte sera traité à tous les 6 mois pour bien le protéger des parasites.

Enfin,  voici les cinq plus communes chez le furet :

  • Cancer – peut se développer un peu partout dans l’organisme
  • Cardiomyopathie – trouble cardiaque
  • Influenza – grippe qui peut être reçue de son maître
  • Insulinome – tumeur du pancréas
  • Maladie surrénalienne – production excessive d’hormones sexuelles par les glandes surrénales

Plusieurs de ces maladies peuvent être traitées, notamment par le retrait des tumeurs avant que le cancer ne dégénère. Par contre, il faut un maître avisé qui est prêt à débourser suffisamment pour couvrir les frais du vétérinaire!

L’entretien et le toilettage du furet

Malgré sa petite taille, votre nouveau compagnon a besoin de bien de petites attentions. Voici à quoi ressemblera votre quotidien :

Changer la litière : Idéalement, retirez les excréments une fois par jour, tout comme la litière souillée. Une fois par semaine, vous pourrez faire le nettoyage complet de son espace de vie.

Nourrir l’animal : Évidemment, comme votre furet ne peut pas stocker de la graisse comme un humain, il doit avoir accès à de la nourriture fraîche en tout temps.

Changer l’eau : Tâchez de changer l’eau au moins une fois par jour, et plus si vous la donnez par soucoupe.

Jeu et affection : Pour être heureux, votre compagnon devrait pouvoir sortir au moins trois à quatre heures par jour de sa cage.

Toilettage : Les spécialistes recommandent de nettoyer les dents, les oreilles, les ongles et d’offrir un bain une fois par mois environ.

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédits photo
1) Mika Hiltunen sur Wikimedia Commons, image libre
2) Animatum sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0
3) Hemmer sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *