Le schipperke

Schipperke noir

Appréciation des lecteurs

Le schipperke
4.4 (88%) 5 votes

 

Informations générales sur la race

Faits divers

  • Ses aboiements pourraient déplaire à votre voisinage. On dit qu’il jappe aussi bien pour avertir qu’en s’amusant!
  • Traditionnellement, la queue de ce chien est coupée lorsqu’il est jeune. Par contre, depuis l’interdiction de la caudectomie en Belgique, il n’est pas rare de voir des spécimens conserver leur queue. Le standard autorise les deux possibilités.
  • On dit souvent que c’est un grand chien enfermé dans un petit corps.

 

L’origine du Schipperke

Il descendrait probablement d’un ancien chien de berger noir, le Leauvenaar. Contrairement à d’autres berges belges comme le Groenandael, par contre, on l’éloigne assez rapidement des troupeaux. Dès le 17e siècle, le Schipperke est plutôt considéré comme le compagnon par excellence des matelots. Sur les bateaux flamands, il est utilisé afin de traquer les rongeurs et garder les embarcations. Il est aussi très près des savetiers bruxellois, ces artisans qui fabriquent ou réparent des chaussures.

Vers 1885, la reine belge Marie-Henriette aperçoit un de ces chiens dans une exposition canine et en tombe amoureuse, ce qui contribuera au développement de sa popularité. Le premier club de race est créé en 1888, la même année où on décide de l’importer en Amérique.

L’alimentation du Schipperke

Malgré sa petite taille, la race possède des besoins énergétiques assez élevés : après tout, lorsqu’on est aussi actif, il faut manger! Il est aussi préférable de séparer les rations en deux à l’âge adulte.

Ce chien est relativement sensible à l’obésité, alors attention à ne pas céder à ses beaux yeux. Il adore manger et il pourrait tenter de vous séduire.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’alimentation d’un chien

Les aliments toxiques pour les chiens
Quels aliments mon chien peut-il manger?
Mon chien ne boit pas assez d’eau

Le tempérament du Schipperke

Il est caractérisé par sa joie de vivre, son affection envers tous les membres de la famille et son bon tempérament. Il s’adapte à toutes les situations et il adore jouer avec les enfants. Il est aussi assez intelligent et curieux, ce qui peut l’amener à fouiller un peu partout à travers la maison.

Le Schipperke aboie beaucoup : c’est sa façon de vous alerter lorsqu’il sent qu’une situation est inhabituelle. Il est d’ailleurs plutôt réservé à l’égard des étrangers : il ne donne sa confiance qu’à son entourage immédiat.

Enfin, s’il a été élevé avec des chats, il s’entendra bien avec eux. Il peut même tolérer les chiens dans certains cas, mais si c’est une race fondamentalement territoriale.

L’activité physique du Schipperke

C’est une bête infatigable qui a besoin d’un maître actif pour s’épanouir. Amoureuse de l’eau, elle aime aussi participer à toutes sortes d’activités : agilité, flyball, obéissance, promenade, frisbee… l’important, c’est de lui faire brûler son surplus d’énergie.

Si vous laissez votre chien dans le jardin, sachez qu’il courra sans arrêt après les taupes et les rongeurs. Ne soyez donc pas surpris de l’apercevoir en train de creuser!

Lisez aussi : 

9 activités sportives à faire avec son chien

La santé du Schipperke

On le considère comme très robuste. Par contre, comme tous les chiens de race pure, il souffre de quelques troubles de santé héréditaires. Voici une liste non-exhaustive des maladies à surveiller :

Pour limiter les risques associés à la santé de votre chien, ne traitez qu’avec un éleveur fiable qui teste ses reproducteurs contre les maladies héréditaires les plus communes.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur la santé d’un chien
Prendre soin d’un chien âgé

L’éducation du Schipperke

Ce chien comprend très vite mais il peut aussi être entêté. On recommande la douceur et le calme comme méthodes d’enseignement. Il faudra aussi faire preuve de patience : on dit qu’il faut parfois attendre jusqu’à quatre ans avec qu’il perde la curiosité du chiot et ne cesse de faire des bêtises. Les maîtres n’ayant aucune expérience avec les chiens auront sans doute quelques difficultés.

Ne négligez pas la socialisation, elle est importante pour qu’il tolère mieux les inconnus.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur l’éducation d’un chien

Comment éduquer un chiot
Agressivité chez le chien
Mon chien aboie tout le temps
Mon chien tire en laisse

Schipperke adulte en hiver

L’entretien et le toilettage du Schipperke

En temps normal, il ne perd pas trop ses poils : un brossage hebdomadaire suffira amplement à garder sa fourrure bien démêlée et en santé. Par contre, il mue énormément une à deux fois par année!

Prenez soin de ses oreilles et de ses yeux sur une base hebdomadaire, entretenez ses griffes une fois par mois au besoin et brossez ses dents trois fois par semaine. Il n’est pas nécessaire de donner un bain de façon régulière, sauf peut-être lors de la mue, ce qui aidera à démêler le poil.

Lisez aussi :

Plus d’informations sur le toilettage d’un chien

Races de chiens similaires

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédits photo
1) Image libre
2) Freewine sur Flickr, CC BY 2.0

2 réflexions au sujet de « Le schipperke »

  1. Esquon peut faire une coupe de poil au schiperke

  2. hihi petit batelier je n’avais jamais entendu ce drôle de surnom. aussi que se passe-t-il si un schipperke nait mais que son poil n’est pas noir est-ce que ce n’est pas un vrai pur race

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *