Comment convaincre un éleveur de vous vendre un chiot ou un chaton?

Convaincre eleveur adopter chiot chatonAdopter un animal de compagnie n’est pas aussi facile que certaines personnes le voudraient. La demande pour des animaux de compagnie ne ralentit pas – en 2020, par exemple, le confinement a fait exploser les demandes d’adoption chez les éleveurs du Québec.

Autant les refuges que les éleveurs ont tendance à se montrer sélectifs lorsqu’ils confient un de leurs protégés. Ils se soucient du bien-être de l’animal et, dans le cas des éleveurs, du développement de la race. Cela devrait vous rassurer!

La bonne nouvelle, c’est que vous êtes vous aussi une personne sérieuse! Vous avez la possibilité, en utilisant une bonne approche, d’améliorer vos chances d’adopter le chiot ou le chaton de vos rêves. Voici nos conseils.

Important : Nos conseils pour choisir un éleveur canin responsable
Important : Nos conseils pour choisir un éleveur félin responsable

Quoi faire pour séduire un éleveur?

1) Vérifiez la disponibilité actuelle des chiots ou chatons avant de lui écrire

Le confinement de mars 2020 a amené énormément de familles à vouloir adopter un animal. Cela signifie que les éleveurs ont commencé à se faire bombarder de demandes pour des adoptions.

Souvent, ils présenteront sur Facebook ou sur leur site la date de la prochaine portée, ou les chiots / chatons actuellement disponibles. Ils préciseront s’ils ont une liste d’attente ouverte ou si celle-ci est déjà pleine, parce que trop d’acheteurs potentiels se sont manifestés. Par exemple :

  • Si des chiots sont disponibles : Passez à l’étape suivante!
  • Si aucun chiot n’est disponible mais la liste d’attente est ouverte pour une prochaine portée : Mentionnez dans votre approche que vous êtes intéressé à faire partie de la liste d’attente. Cela comprend généralement le versement d’un dépôt pour prouver votre bonne foi. Passez à l’étape suivante!
  • Si aucun chiot n’est disponible et que la liste d’attente est pleine : Si l’éleveur vous intéresse vraiment, mentionnez que vous avez vu que la liste est pleine. Essayez de voir quand l’éleveur prévoit ouvrir la liste d’attente pour une portée subséquente, et ce qu’il vous recommande pour rester au fait sur les prochaines disponibilités. Avec un peu de chance, vous gagnerez peut-être déjà des points.

2) Expliquez pourquoi la race vous convient

Adopter un colley parce que vos enfants ont adoré le film Lassie, c’est une très mauvaise idée. En tout cas, l’argument ne passera pas chez l’éleveur.

Prenez le temps de vous familiariser avec la fiche de la race – Lebernard en propose près de 130 pour les chiens ainsi qu’une vingtaine pour les chats– et découvrez son tempérament, ses besoins en activité physique et sa compatibilité potentielle avec votre famille, vos enfants et vos autres animaux.

Par exemple, le colley est un chien actif et très intelligent qui est tout à fait adapté pour les sports canins tels que l’agility. Il n’a pas une très bonne tolérance à la solitude (le laisserez-vous seul à la maison toute la journée?) et ses besoins en toilettage sont plus élevés que la moyenne. Donnez à l’éleveur des exemples de pourquoi vous êtes à l’aise avec ces caractéristiques et parlez-lui de votre famille, votre environnement à la maison, etc.

3) Racontez votre expérience précédente avec les animaux

Alors que certains chiens conviennent très bien à ceux qui n’ont pas d’expérience, d’autres, comme le chow-chow et le dalmatien, peuvent offrir de bons défis à ceux qui ne connaissent rien au comportement canin.

Rassurez donc l’éleveur quant à l’expérience que vous avez déjà avec les animaux, surtout si vous adoptez un chien difficile.

4) Soyez prêts à vous déplacer

Pour plusieurs éleveurs, vous rencontrer en personne sera une bonne façon de développer une confiance mutuelle, ce qui est important lorsqu’on cède un chiot ou un chaton.

Même si des bébés ne sont pas encore disponibles, vous aurez la chance de voir les installations, de poser quelques questions, de bâtir une relation et, si possible, de voir les reproductrices. Si vous avez la chance d’être à proximité des animaux, vous aurez la chance de prouver que vous êtes à l’aise et que vous aimez les animaux.

5) Répondez aux questions et soyez transparents

Adopter un animal, c’est un peu comme faire une entrevue d’embauche : il faut être à l’aise de se faire questionner! Il n’y a pas nécessairement de mauvaises réponses, même si vous ne connaissez pas tout sur la race. Soyez transparents et prouvez votre bonne volonté.

Certains éleveurs mettent aussi un formulaire d’adoption sur leur site web. Ils pourraient s’attendre de voir ce formulaire rempli lors de la première prise de contact. Consultez bien leur site pour comprendre ces attentes.

6) Ne soyez pas trop précis dans vos critères

Vous avez des idées très arrêtées sur le sexe du chiot / chaton ainsi que sa couleur? Vous pouvez toujours mentionner votre préférence, mais cela pourrait déplaire à certains éleveurs si vous n’avez aucune ouverture d’esprit sur vos critères d’adoption.

7) Rappelez-vous qu’un animal n’est pas un cadeau

Les films américains ont rendu romantique l’idée d’offrir un animal à ses enfants pour Noël. Après tout, votre famille en rêve depuis des années : ce sera la surprise ultime!

Malheureusement, les refuges voient régulièrement une vague d’abandon d’animaux après les fêtes. Par exemple, la routine chamboulée des fêtes pourrait causer du stress au nouveau chiot. Il pourrait mordre les enfants de vos invités. Le manque de stabilité pourrait éventuellement lui faire vivre de mauvaises expériences qui nuiront à sa socialisation. De Main de Maître en parle plus en détails dans cet article.

Quoi faire pour repousser un éleveur?

1) Penser au prix avant tout

Modifions la situation un instant. Imaginons que vous souhaitez avoir un enfant avec votre partenaire et que vous optez pour l’adoption. Vous entrez en contact avec un service d’adoption en envoyant le message suivant :

Bonjour je souhaite adopter un petit garçon blond yeux bleus quel prix merci

Cet exemple, je l’espère, vous fait dresser les cheveux sur la tête. Pourtant, plusieurs éleveurs réagiront de la même façon si vous les approchez ainsi pour un animal. Ils auront cette réaction parce que :

  • Élever des chiens ou des chats est une passion, pas une façon rapide de faire de l’argent. Avec tous les coûts liés à sa pratique, l’éleveur n’appréciera pas qu’on résume son travail à un simple aspect financier.
  • Si l’acheteur s’intéresse à ce point à l’aspect financier, l’éleveur pourrait craindre que l’animal ne recevra pas les soins nécessaires si jamais il devient malade une fois âgé.
  • Sauf pour de rares scénarios, l’éleveur n’a pas besoin de se « débarrasser » du chiot/chaton au plus vite. Il a le luxe de choisir une personne qui semble convenable pour son protégé.

2) Envoyer un message générique, sans recherche

Si l’éleveur mentionne sur son site web qu’il n’accepte plus de réservations pour la prochaine année, lui envoyer un message de type « avez vous des chiens disponibles merci » est la meilleure façon de lui faire perdre son temps. Il ne verra aucune raison de vous répondre.

3) Questionner de façon trop agressive sur les pratiques de l’élevage

Si vous avez lu nos articles Comment choisir son éleveur canin?ou Comment choisir un bon éleveur de chat pur race?, vous savez déjà que nous recommandons de poser plusieurs questions aux éleveurs pour vous assurer de leur sérieux.

Par contre, ce n’est pas pour autant un passe-droit pour bombarder de questions sans prendre le temps de bâtir une relation avec la personne. Comme règle de pouce, votre premier contact pourrait servir à vous introduire, à « vendre » que vous seriez un bon maître, et à essayer de définir la prochaine étape (formulaire d’adoption, discussion téléphonique, etc).

Si l’éleveur est intéressé à parler davantage avec vous, vous pourrez commencer à poser des questions et demander des références. Certaines informations se trouvent peut-être déjà sur leur site.

4) Harceler l’éleveur

Il est possible que la personne qui s’occupe des courriels soit submergée, ou soit en vacances cette semaine-là. Vous ne gagnerez rien en envoyant des relances intempestives ou en laissant plusieurs messages sur la boîte vocale.

Si deux semaines ont passé et que vous n’avez pas obtenu de réponse, il serait peut-être préférable d’essayer une autre méthode de contact. Certains éleveurs ne sont pas très technologiques et préfèrent qu’on les appelle, alors que certains cachent leurs coordonnées téléphoniques et préfèrent les courriels ou Facebook.

En conclusion

L’objectif de cet article n’est pas de vous décourager mais bien de vous outiller dans votre processus d’accueil d’un chiot ou d’un chaton. Savoir comment approcher un éleveur vous aidera à améliorer vos chances de succès auprès de professionnels sérieux. Après tout, vous pourriez toujours adopter le premier chiot venu sur Kijiji, mais vous risqueriez d’encourager une usine à chiots.

N’oubliez pas qu’en plus des éleveurs, les refuges pour chien et les refuges pour chats sont d’excellents lieux pour adapter un compagnon qui conviendra aux besoins de votre famille! Les refuges mettent beaucoup d’efforts à dresser le profil psychologique de l’animal et à le jumeler avec des gens compatibles.

Cet article est partiellement inspiré de celui de Leema Kennels, How to contact a dog breeder.

 

Crédit photo : Stefan Bauer, CC BY-SA 2.5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *