Comment réprimander un chien

Réprimander un chienLors de son enfance, le chien est amené à faire bien des bêtises. Comme il apparaît vulnérable et si mignon, bien des maîtres ont de la difficulté à user de discipline pour corriger ses mauvaises habitudes. D’un autre côté, certains maîtres ne font preuve d’aucune pitié à l’égard des animaux et provoqueront souvent des problèmes de développement dans la personnalité de leur compagnon.

Il est primordial de se situer entre ces deux extrêmes pour bien réussir l’éducation du chien. Il faut briser le tabou de la punition tout en apprenant à l’infliger avec modération et justice, accompagnée d’une bonne dose de renforcement positif lorsque cela est nécessaire.

Ce qu’il faut éviter

Il est nécessaire de spécifier dès le départ que les corrections physiques sont inappropriées : elles établiront une relation de peur entre vous et votre chien. La main du maître ne doit pas être associée à la punition : elle sert plutôt à la caresse.

Ne le punissez jamais pour une faute qu’il a commise pendant votre absence : il y a de fortes chances qu’il ne réussisse pas à associer votre réprimande à son geste. En cherchant à le punir trop souvent, vos interventions ne seront plus aussi efficaces et la méchanceté deviendra associée à votre caractère.

Certains comportements ne peuvent tout simplement pas être contrôlés. Les chiens les plus aboyeurs ne s’empêcheront pas de japper lorsque la sonnette de la porte retentit : c’est dans leur nature de vous avertir de la présence d’intrus. Ne cherchez donc pas à réprimer la nature première de votre compagnon!

Conseils préalables sur les punitions canines

Si le chien a plusieurs maîtres, tâchez de ne pas imposer le rôle ingrat de la discipline sur les épaules d’une seule personne. La relation risquerait de se dégrader entre eux et les signes d’affection risquent de se faire beaucoup plus rares. Si tout le monde applique les mêmes standards de réprimande, vous empêcherez votre compagnon d’assimiler un des maîtres à un dictateur.

Soyez justes dans vos punitions et réfléchissez bien aux causes du comportement avant de le réprimer. Il se peut qu’un chien malade soit incapable de contrôler ses besoins et se laisse aller dans l’appartement : l’engueuler ne ferait qu’accentuer son mal-être.

Faites preuve de constance : si un comportement est inacceptable, il doit toujours faire preuve d’une réprimande. C’est à ce stade que le manque d’implication d’un des maîtres pourrait mener à de la confusion.

Ne cherchez pas à consoler le chien immédiatement suite à sa réprimande : celle-ci perdrait notablement en efficacité.

Les réprimandes acceptables

Dans certains cas, élever la voix de façon convaincante pourrait être suffisant pour marquer votre mécontentement. Habituez-le en utilisant toujours le même mot; « NON » est simple et efficace.

Une petite tape sur le museau ou sur le corps à l’aide d’un journal enroulé peut être un bon compromis entre la correction physique et le surplus de douceur. Rappelez-vous que le but n’est pas d’infliger une douleur mais bien de signifier que le comportement n’est pas acceptable. Les maîtres qui se servent de la tape comme d’un défoulement perdront rapidement le contrôle sur la relation avec leur animal.

Lorsqu’un chien s’acharne à ne pas changer ses habitudes, certains experts recommandent de le pincer par la peau de la nuque et de lui soumettre la tête contre le sol. Même s’il hurle, il ne faut pas céder : la position doit être maintenue jusqu’à ce qu’il cesse de se débattre et qu’il marque sa soumission. Cette méthode doit être utilisée avec parcimonie et elle ne convient pas aux chiens adultes dominants ou agressifs.

En conclusion

La punition ne doit pas représenter la majeure partie de l’éducation canine : c’est un outil de plus à votre arsenal. Le renforcement positif sera beaucoup plus efficace pour créer de bons comportements chez votre compagnon : allez donc lire l’article pour en connaître davantage à ce sujet!

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Une réflexion au sujet de « Comment réprimander un chien »

  1. Combien de temps après avoir mangé un Yorkshire doit sortir pour ses besoins .
    Et après une sieste je doit le sortir mais il ne fait pas toujours ses besoins dehors quand il entre il se laisse aller dans la maison . Et presque toujours sur le tapis de la salle de bain ou sur le lit .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *