La vaccination du chat

Chat vaccinationLes amoureux des félins débattront souvent entre eux de la nécessité – ou non – de bien faire vacciner son chat. Certains s’opposent à cette pratique sous prétexte qu’ils ont eu un animal qui n’a jamais été vacciné et qui a toujours été en bonne santé. D’autres ne veulent pas du vaccin car ils ont entendu des histoires comme quoi des tumeurs sous-cutanées pouvaient se développer chez les animaux vaccinés.

Ultimement, chaque maître décidera du sort de son chat. L’article qui suit vous donnera quand même quelques indications générales sur la vaccination du chat.

Dans quelle situation les vaccins sont-ils inutiles?

Il n’existe aucune situation où le risque de contamination de votre animal sera à 0.

Si vous savez que votre chat ne sortira jamais à l’extérieur de la maison et qu’il ne sera pas en contact avec des chats d’extérieur, la vaccination est moins utile. La vie d’intérieur réduit considérablement le risque de transmissions de plusieurs maladies comme la rage et la leucose.

Quant au typhus et au coryza, les principaux vaccins recommandés pour les félins, ces deux maladies pourront toujours être transmises de façon passive par l’être humain ou dans une salle d’attente de vétérinaire.

À quel âge faut-il vacciner le chat?

On dit que l’animal est protégé par les anticorps de sa mère jusqu’à l’âge de deux mois. Après cette période, le vaccin est obligatoire pour protéger le félin contre les maladies qu’il peut contracter. Bien que le vétérinaire reste votre meilleur allié pour vos guider à travers les méandres de la vaccination, voici l’âge recommandé ainsi que les rappels attendus pour les principaux vaccins.

Vaccination contre le typhus (panleucopénie féline)

Cette maladie très contagieuse entraîne des vomissements violents, de la diarrhée (avec risque de sang), l’apathie et la déshydratation. À long terme, elle peut être fatale. On offrira au chaton une injection derrière l’épaule dès la huitième semaine, puis une deuxième un mois plus tard. Le premier rappel se fait à l’âge de quinze mois et les autres auront lieu à tous les trois ans.

Vaccination contre le coryza et la rhino-trachéite

Ce sont deux infections des voies respiratoires qui se manifestent par une batterie de symptômes qui s’apparentent un peu au rhume chez l’être humain… mais en pire! Le chat éternue fréquemment avec des écoulements nasaux importants, ses yeux coulent et sont parfois ulcérés, il se développe des ulcères ou des plaies ouvertes dans sa bouche, le chat perd aussi son appétit et, dans le cas de la coryza, il souffre enfin d’un gonflement des articulations.

La première injection aura lieu huit semaines après la naissance du chaton. Le rappel a lieu un mois plus tard, puis à l’âge de quinze mois pour enfin devenir un vaccin annuel. Certains experts pourraient toutefois vous recommander de réduire la fréquence de rappel pour limiter les risques liés aux infections répétées.

Vaccination contre la rage

Il existe deux types de rage chez le chat. Le premier cas est celui de la rage « furieuse », qui n’affecte que 20% des félins souffrant de rage:  le comportement change de façon drastique (un chat agressif peut également devenir câlin!), il bave beaucoup plus, il devient très nerveux et il se paralyse de façon progressive. Il meurt malheureusement quelques jours après l’apparition des symptômes.

Dans 80% des cas, la rage sera un peu plus difficile à identifier. Le chat est encore une fois affecté par une salivation très abondante et sa gueule a beaucoup plus de difficulté à s’ouvrir. Encore une fois, la mort survient à l’intérieur de quelques jours.

Le vaccin contre la rage se pratique vers l’âge de trois mois. Le renouvellement peut se faire  à tous les trois ans environ.

Vaccination contre la leucose féline

La leucose féline est particulière dans le sens qu’elle présente une période d’incubation très longue. Un spécimen infecté pourrait vivre pendant quelques années avant que le virus décide de devenir actif. Malheureusement, le virus de la leucose féline entraînera souvent une maladie mortelle : cela peut-être un cancer, des infections graves ou encore de l’anémie liée à l’élimination de la moelle osseuse.

Cette maladie, qui ne se transmet qu’aux chats d’extérieur, se vaccine dès la 10e semaine de vie. Un premier rappel a lieu un mois plus tard et les autres se font sur une base annuelle.

Les risques de la vaccination

Le risque principal connu réside dans le développement potentiel d’une tumeur post-injection. Les vaccins contre la rage et la leucose sont en cause, surtout lorsqu’ils renferment un adjuvant visant à rendre le vaccin plus efficace. Selon « Le guide référence du chat » du Dr Bruce Fogle, le risque de « sarcome post-injection » se situe entre 1 et 2 cas sur 10 000 chats vaccinés. Ces sarcomes peuvent aussi résulter d’une inflammation suite à la perforation de la peau.

Quelques rares spécimens vivront une réaction anaphylactique au vaccin. Comme celle-ci survient dans les quelques minutes suivant l’intervention, votre vétérinaire pourra y réagir de façon appropriée sans que la santé du chat soit mise en péril.

Parmi les effets secondaires normaux, votre chat pourrait démontrer des signes d’abattement lors des 24 heures suivant la vaccination.

La vaccination et le voyage

En conclusion, notez que votre animal de compagnie ne pourra pas franchir les douanes librement si sa vaccination n’a pas été mise à jour.

Pour entrer au Canada, par exemple, tous les chats de plus de trois mois doivent avoir été vaccinés contre la rage. La seule exception concerne les félins qui proviennent de pays qui sont officiellement reconnus comme étant exempts de la rage. Voici la liste des pays telle que présentée par le Gouvernement du Canada (mis à jour le 6 septembre 2015):

  • Anguilla
  • Antigua
  • Australie
  • Bahamas
  • Barbade
  • Bermudes
  • Île de Saint-Pierre et Miquelon
  • Îles Caïmans
  • Îles Turks et Caïcos
  • Fidji
  • Finlande
  • Islande
  • Jamaïque
  • Japon
  • Nouvelle-Zélande
  • Norvège
  • République d’Irlande
  • Royaume-Uni (Angleterre, Écosse, Pays de Galles, Irlande du Nord)
  • Saint Kitts et Nevis
  • Sainte-Lucie
  • Saint-Martin (Antilles néerlandaises)
  • Saint-Vincent et Grenadines
  • Suède
  • Uruguay

Comme vous pouvez le constater, même les animaux provenant des États-Unis doivent avoir un certificat. Faites donc vos recherches avant de partir en voyage!

 

Note : Nos articles sur la santé animale ne remplacent en aucun cas l’expertise ou le diagnostic d’un vétérinaire. Ils ont pour but de vulgariser l’information médicale et de vous aider à faire des choix responsables et mieux comprendre les implications de chaque trouble de santé.

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédits photo
1) Ore.mk sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0

Races de chats en vedette