L’obésité du chat

Chat obeseUn chat est considéré en situation d’obésité lorsque son poids dépasse de 15% le maximum défini par le standard de sa race, en considérant bien entendu les facteurs d’âge et de race. Il existe aussi quelques signes qui peuvent traduire son surpoids :

  1. Les côtes ainsi que la colonne vertébrale sont difficilement palpables.
  2. La taille du chat (les creux de ses flancs) n’est plus visible.
  3. Il présente des difficultés à faire son toilettage ou à sauter sur les meubles comme il le faisait auparavant.

Les sujets à risque

Certains spécimens sont plus à risque que d’autres de souffrir d’embonpoint.

Les chats stérilisés : Les mâles et les femelles qui n’ont plus la possibilité de se reproduire ont plus de chances de prendre un surplus de poids.

Les chats sédentaires : Tout comme l’être humain, le félin a besoin de faire un peu de sport pour conserver la ligne.

Les chats mal alimentés : Bien évidemment, trop de gâteries ou des portions trop importantes peuvent nuire.

Les chats vieillissants : Jusqu’à 10 ans, un chat âgé présente des risques accrus de surpoids. Par la suite, c’est plutôt l’amaigrissement qui menacera sa santé.

Les conséquences de l’obésité du chat

Voici certaines maladies qui peuvent découler d’un problème de surpoids sévère chez votre compagnon préféré :

  • Diabète
  • Ostéoarthrite
  • Troubles urinaires
  • Maladies de la peau

Les traitements contre l’obésité du chat

Il existe des méthodes pour s’attaquer aux surplus de graisse de votre compagnon. Rien ne remplace la prévention (par le biais d’une alimentation bien équilibrée) mais on peut renverser la tendance.

Les régimes : Deux types de régimes sont proposés par les experts du monde félin. Le premier est un régime hypocalorique qui vise à diminuer l’apport énergétique de votre chat. Le régime hyperprotéique, quant à lui, fait appel à des aliments à haut taux de protéines (jusqu’à 45%!) et de fibres (environ 15%).

L’exercice physique : Le chat en surpoids doit faire du sport pour se remettre en forme. Cette pratique est malheureusement difficile à appliquer pour ceux qui n’ont pas l’habitude du jeu!

La perte de poids hebdomadaire devrait tourner aux environs de 1% à 2% du poids. N’hésitez pas à peser votre cher ami pour suivre ses progrès!

Comment prévenir l’obésité du chat?

Voici quelques conseils pour éviter que ces problèmes surviennent à votre félin :

Une alimentation stable : Offrir différents types d’aliments à un chat favorise la prise de poids. Essayez d’adopter une certaine constance à ce niveau en limitant le programme alimentaire à des croquettes. Idéalement, les gâteries doivent être mis au rancart! L’utilisation d’un distributeur de croquettes permet également déterminer les portions de façon très précise et automatique.

Trouvez des jeux qu’il apprécie : Il est difficile de transformer un chat sédentaire en un compagnon hyperactif. Il ne faut toutefois pas baisser les bras! Ne pas faire d’activités physiques est la meilleure façon de prendre du poids.

Contrôler son poids de façon mensuelle : De cette façon, vous serez en mesure de surveiller la progression de l’obésité et de prendre action plus rapidement si son poids commence à augmenter

 

Note : Nos articles sur la santé animale ne remplacent en aucun cas l’expertise ou le diagnostic d’un vétérinaire. Ils ont pour but de vulgariser l’information médicale et de vous aider à faire des choix responsables et mieux comprendre les implications de chaque trouble de santé.

Charles Bernard

J'ai vécu la majeure partie de ma vie avec des animaux de compagnie. Propriétaire de Lebernard depuis plusieurs années, il me fait plaisir de partager ma passion avec les lecteurs.

Crédits photo
1) Harald Bischoff sur Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

Races de chats en vedette